samedi,5 décembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: koho fait le point de la mise en œuvre des recommandations...

Gabon: koho fait le point de la mise en œuvre des recommandations du MOST

C’est en compagnie des représentants de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et du Coordinateur du système des Nations Unies que la ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme a tenu une réunion visant à faire le point sur l’avancée des recommandations du Forum Most tenu en septembre dernier. Prisca , Salah Kalhed (Unesco) et Stephen Jackson (UN) ont ainsi mis l’accent sur la nécessité de la mise en place d’une statique sociale aux fins d’assurer de façon efficiente, l’accompagnement des populations. 

L’exigence de l’élaboration d’une statistique sociale, « outil indispensable pour l’action sociale ; réaliser une cartographie des populations vulnérables ; assurer un meilleur accompagnement financier et  améliorer les politiques de prise en charge » est en substance la solution et la recommandation nées de la rencontre entre Prisca Koho Nlend, Stephen Jackson et Salah Kalhed, tous engagés dans la mise en place des recommandations du Forum MOST. 

Stephen Jackson et Salah Kalhed respectivement Coordinateur du système des Nations Unies et directeur du bureau sous-régional pour l’Afrique centrale, représentant l’UNESCO © D.R.

Ce forum des ministres en charge du développement social, qui s’est tenu par visioconférence le 30 septembre 2020 dernier avait pour thème « Le défi de la pauvreté en Afrique, quel impact de la pandémie du covid-19 et quelles stratégies ? ». C’est dans le but de suivre cette trame que le directeur du bureau sous-régional pour l’Afrique centrale, représentant l’UNESCO, Salah Kalhed,  assurant l’intérim du représentant résident du bureau du Gabon et le Coordonnateur du système des Nations-Unies, Stephen Jackson ont avec Prisca Koho Nlend ont adopté la première recommandation qui est celle de l’élaboration d’une statistique sociale. 

Des statistiques pour avoir des données fiables, c’est déjà l’idée ingénieuse du Ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme, en août dernier quand elle évoquait l’idée d’une  « une rupture du modèle commun de gouvernance des politiques publiques inclusives dans la sous-région de la CEEAC » car « la lutte contre la pauvreté devrait se fonder sur une culture de pilotage des programmes reposant sur des données probants », avait-t-elle souligné. 

Une vision que l’agence onusienne trouve pertinente d’où son souhait d’accompagner le Ministère dans la mise en œuvre de cette recommandation.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion