dimanche,25 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: Karine Arissani suspendue de ses fonctions au PDG pour ses sorties...

Gabon: Karine Arissani suspendue de ses fonctions au PDG pour ses sorties sur les réseaux sociaux

C’est par le biais d’une note d’information émanant du Secrétariat général du Parti démocratique gabonais (PDG) et parvenue à la rédaction de Gabon Media Time que la sanction de Karine Cecilia Arissani épouse Ntoutoume Ndong a été rendue publique. Auditionnée les mardi 07, mercredi 08, jeudi 09 juillet 2020, au siège du Parti, sis au quartier Louis avec d’autres membres du PDG quant à ses sorties intempestives sur les réseaux sociaux dont la vidéo virale relative à son altercation avec une membre de soldats têtus, l’actuelle conseiller du ministère de la Culture est celle qui a écopé de la sanction la plus lourde. La perte de ses fonctions de Membre de la Chancellerie des Ordres du PDG. 

Selon la Commission permanente de discipline (CPD) du Parti démocratique gabonais, Karine Arissani s’est rendue coupable d’une « attitude située aux antipodes des principes basiques du fonctionnement de notre formation politique et du style de travail édicté par le Secrétariat Exécutif ».

 

Les griefs faits à l’ancien secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF) sont notamment « entretien de liens de communication avec un activiste, activité récurrente et intempestive sur les réseaux sociaux, voie de faits vêtue d’un tee-shirt à l’effigie du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba », précise la note.  

Des faits souvent dénoncés par l’opinion, et même dans la presse qui aujourd’hui trouvent échos auprès du secrétariat général du PDG, famille politique de la concernée. Le rapport d’audition relève que « la camarade Karine Cecilia Arissani épouse Ntoutoume Ondong a reconnu les griefs qui lui sont reprochés et a par la même occasion présenté ses excuses au Distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, au secrétaire général Eric Dodo Bounguendza et à tous les militants ». 

En dépit de ce mea-culpa, c’est par une « Décision N°004 portant sanction d’une Camarade » que le Parti démocratique gabonais (PDG) a décidé que « la Camarade Karine Cecilia Arissani est suspendue de ses fonctions de membre de la chancellerie des ordres du parti (COP) », a-t-on pu lire.

Son militantisme tapageur sur les réseaux sociaux lui a donc finalement valu une sanction, alors que jadis, elle s’en servait pour manifester son soutien à Ali Bongo Ondimba. Ce qu’il faut retenir au terme de cette décision, c’est tout tapage sur les réseaux sociaux en soutien au président du PDG pourrait donner lieu à une audition devant la Commission permanente de discipline, organe chargé d’instruire les cas de manquement à la discipline du Parti, notamment le non-respect des statuts, du règlement intérieur, de la charte des valeurs et du guide de procédure. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt