samedi,31 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: Kabi BTP réaffirme sa volonté d'intégrer les familles de Marseille 2...

Gabon: Kabi BTP réaffirme sa volonté d’intégrer les familles de Marseille 2 dans sa propriété

Le contentieux opposant 93 familles autochtones et propriétaires de parcelles à Marseille 2 dans le 1er arrondissement de la commune d’Akanda et l’entreprise Kabi BTP serait-il sur le point de trouver son épilogue? C’est la question qu’on pourrait se poser au vu de la sortie du directeur général de l’entreprise de BTP Étienne Mambenda qui, au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi 08 octobre 2020, a tenu à édifier l’opinion sur cette affaire, assurant que la société avait décidé d’intégrer toutes les familles gabonaises présentes dans cette zone. 

Cette rencontre intervient après celle effectuée par le collectif des habitants de Marseille II lundi 28 septembre 2020 au siège de l’Agence nationale de l’urbanisme et des travaux topographiques (Anuttc) pour dénoncer le harcèlement dont ils seraient victimes de la part de l’entreprise. A cet effet, Étienne Mambenda a tenu à donner sa version des faits et édifier l’opinion sur ce dossier. 

Lors de son échange avec la presse, le directeur général de Kabi BTP a fait la chronologie de cette affaire qui dure depuis janvier 2017 avec comme premier fait l’implantation des piquets pour délimiter la parcelle appartenant à l’entreprise suivie le 1er Juin 2017, d’un recensement des riverains squatters, effectué par  l’huissier de Justice et en présence des autorités de la Mairie d’Akanda, de la gendarmerie et d’un représentant de la société KABI BTP. 

Si en juin de la même année, la société avait saisi le tribunal de première instance de Libreville aux fins d’obtenir « l’expulsion des squatters identifiés, le Président directeur général du Groupe KABI ayant toujours souhaité æuvrer pour le bien-être social, a décidé depuis le début de cette année et de sa propre initiative, d’intégrer toutes les familles gabonaises ayant été recensées le 1er Juin 2017 comme squatters sur notre titre de propriété », a indiqué Étienne Mambenda . 

Selon le responsable de l’entreprise concernée, au total, 48 parcelles ont été attribuées gratuitement aux Gabonais et familles recensés le 1er Juin 2017. Sauf que des familles auraient exprimé leur refus d’être intégrées dans le titre de propriété de KABI BTP pour des raisons non justifiées. « Ils ont continué à vendre les terrains après le recensement et se retrouvent menacés par les acheteurs y compris les étrangers qui sont au nombre de 20 familles recensées le 1er Juin 2017 », a révélé le directeur général de Kabi BTP. 

 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion