Gabon: Justine Lekogo, une économiste du FMI au gouvernement

Gabon Gabonmediatime Justine Lekogo Gabon
La Ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales chargée du Suivi des réformes économiques, des relations avec les institutions financières et de l’Optimisation des Régimes Spéciaux Privilégiés Justine Lekogo © D.R.

C’est le sens que pourrait prendre la nomination le vendredi 4 octobre 2019 au gouvernement Nkoghe Bekale II de Justine Lekogo qui jusqu’à récemment occupait la fonction d’économiste résident du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon. L’entrée au sein de cette équipe gouvernementale réaménagée intervient au moment une délégation de cette institution financière internationale séjourne à Libreville dans le cadre de l’évaluation du programme signé avec le pays. 

En effet, dans le gouvernement réaménagé par décret présidentielle sur proposition de Julien Nkoghe Bekale, Justine Lekogo devra occuper la fonction de ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales chargée du Suivi des réformes économiques, des relations avec les institutions financières et de l’Optimisation des Régimes Spéciaux Privilégiés. Une dénomination qui subtilement montre le rôle de courroie de transmission qu’elle devra jouer entre le gouvernement et le FMI. 

Selon certains experts économiques, la désignation de ce produit de l’institution de Bretton Woods semble obéir soit à une volonté du gouvernement de rassurer ce partenaire avec qui il a signé en juin 2017 un programme de 3 ans  dans le cadre de l’accord élargi au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC), soit à celle du FMI de prendre un peu plus la main dans la mise en oeuvre dudit programme. 

Il faut relever que la nomination de Justine Lekogo intervient au moment où une délégation du Fonds monétaire international, conduite par son chef de mission Boileau Yeyinou Loko séjourne à Libreville depuis le 26 septembre 2019 dans le cadre des quatrième et cinquième revues de l’accord élargi du Gabon au titre du MEDC qui devaient normalement intervenir en juin et septembre derniers. Le programme appuyé par le MEDC doit aider le Gabon à rétablir la stabilité macroéconomique et à jeter les bases d’une croissance inclusive

La nomination de Justine Lekogo, comme un air de déjà vu

Les autorités gabonaises s’étaient déjà retrouvées dans cette posture il y a quelques années. Avec le déclin de la production pétrolière dans les années 1990, le Gabon était entré dans un cycle de croissance faible. Une situation qui avait contraint le président Omar Bongo Ondimba à nommer Emile Doumba  ministre de L’Economie,  des Finances, du Budget de la Privatisation pour conduire des réformes susceptibles de stabiliser l’économie. Le Gabon n’avait eu de décaissement du FMI qu’en 2000, programme qui n’a pu être achevé pour cause de dérapage des dépenses.

Nommée ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales chargée du Suivi des Réformes économiques, des Relations avec les Institutions financières et l’Optimisation des régimes spéciaux privilégiés, Justine Lekogo devra donc, quelles que soient les motivations, suivre en profondeur les efforts de relance de l’économie initiés par le gouvernement.

Laissez votre commentaire