Gabon: Justin Ndoundangoye confond la campagne électorale à un show non-stop

Justin Ndoundangoye alias Okulu Solution annonçant son arrivée à Franceville © D.R/GMT

« Le show non-stop » c’est ainsi que Justin Ndoundangoye a qualifié l’ouverture de sa campagne dans le cadre des locales et législatives pour lesquelles il est engagé à Franceville dans le deuxième arrondissement. Dans une posture digne d’un « faroteur », le ministre des Transports, annonce telle une star du show-bizz, son arrivée dans sa localité en mettant en avant, le seul aspect festif de l’événement. Une attitude qui porte atteinte au caractère sérieux de ces élections, dont il ne doit pas ignorer, surtout du haut de sa fonction, les enjeux pour le Gabon.  

La République fonctionnant selon le principe du gouvernement représentatif, la fonction première d’une élection et par ricochet d’une campagne, est de permettre aux citoyens d’élire leurs représentants au Parlement par la promotion d’un projet pertinent et novateur pour la circonscription. Ce projet basé sur des idées, des intentions et sur une vision, ne saurait s’accommoder de la seule alternative qu’offre le Ministre des Transports, à savoir « le show non-stop ».

En  effet, dans une capture d’écran que s’est procurée la rédaction de Gabon Média Time, sur sa page facebook officielle, supprimée ensuite par le candidat, on peut lire un post de ce dernier qui en ces termes, annonce son arrivée à Franceville pour lancer sa campagne « Okulu la solution foulera son sol natal le mercredi 26 septembre 2018, date historique à retenir pour un show non-stop ».

C’est là un angle assez réducteur choisi par le candidat, pour annoncer l’ouverture de sa campagne électorale, qui en communiquant ainsi, la place sous le sceau du show, de l’ambiance et du divertissement. Par conséquent, il est aisé de se poser la question de savoir si le ministre Justin Ndoundangoye fait du divertissement, le message qu’il compte porter aux populations du deuxième arrondissement de la commune de Franceville. Par ailleurs, en détenteur de la « Solution » comme il le fait si bien présumer, le candidat estime t-il que le « show » serait la solution, aux maux qui minent sa circonscription électorale ?

Dans le sens suivant sa publication, « Okulu la Solution » illustre sa publication par l’image d’un véhicule hors de prix avec pour plaque une immatriculation sur laquelle est inscrite « Okulu ». Disons le sans ambage, cette attitude est révélatrice d’une opulence qui frise le dilettantisme, qui plus est, venant du ministre  du Transport- membre d’un gouvernement qui applique à ses citoyens des mesures d’austérité – lequel en toute logique, ne devrait pas ignorer les dispositions liées à la réglementation du transport y compris l’attribution des plaques d’immatriculation.  

Si cette pratique est très présente dans le milieu du showbiz où certaines stars inscrivent couramment leur nom de scène sur les plaques d’immatriculation de leurs véhicules, rarement une personnalité de la République, du reste ministre, s’est illustrée par des actions aussi nombrilistes et égocentriques.

Nous tenons toutefois à rappeler, à toutes fins utiles, au ministre du Transport, que la campagne électorale de laquelle doit découler une élection dont on ne rappelle plus l’importance pour notre pays, ne doit pas faire l’objet d’autant de légèreté. Elle est un espoir pour résorber la crise sociale et politique dans laquelle est plongée le pays. Raison pour laquelle nous exhortons « Okulu la Solution » à privilégier un projet et une vision pour sa commune en reléguant « le show » pour les festivités consacrant la matérialisation d’un projet plus responsable.

Laissez votre commentaire