Gabon: Julien Nkoghe Bekale obtient le soutien des sénateurs de la majorité

Julien Nkoghe Bekale et Lucie Milebou-Aubusson © D.R.

Dans le cadre de la volonté du gouvernement de renforcer le dialogue avec les institutions républicaines, le Premier ministre a rencontré les Sénateurs de la majorité ce jeudi 23 mai 2019. Cette rencontre était l’occasion pour Julien Nkoghe Bekale de revenir sur les réformes structurelles, les mesures présidentielles et le dialogue multidimensionnel et permanent engagé par le gouvernement. Les deux parties ont accordé leurs violons quant à la nécessité de poursuivre les efforts en faveur de l’efficacité de la dépense publique, entre autres, lit-on dans un communiqué.

GABON LIBREVILLE

Le gouvernement continue son tour des institutions. Après les groupes parlementaires de la majorité à L’assemblée nationale et le Conseil national de la démocratie (CND), le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale a rencontré les groupes parlementaires de la majorité au Sénat ce jeudi 23 mai 2019. Le chef du gouvernement en est sorti satisfait. « Cette présence nombreuse est donc le témoignage de notre espérance, notre volonté à construire, à bâtir tous ensemble, sans relâche, un pays plus stable, un pays plus prospère. Nous souhaitons que ce type de rencontres soit riche d’échanges constructifs, d’échanges utiles, d’échanges réciproquement bénéfiques », a-t-il déclaré.

Ainsi, cette rencontre a permis aux deux parties d’échanger autour des trois principales thématiques chères au gouvernement, notamment les réformes structurelles, les mesures présidentielles et le dialogue multidimensionnel et permanent. Au sortir des travaux, les sénateurs et le gouvernement se sont accordés sur la « nécessité de poursuivre les efforts en faveur de l’efficacité de la dépense publique, d’améliorer le climat des affaires, de déployer les cliniques mobiles dans chaque province, de mettre en place une plateforme informelle entre le gouvernement et les groupes parlementaires majoritaires dans les deux chambres du Parlement », précise le communiqué.

Pour sa part, la présidente du Sénat, Lucie Milebou-Aubusson épouse Mboussou a suggéré à tous de privilégier l’intérêt commun aux individualismes. « Je termine mon propos en nous invitant tous, à nous oublier un peu et enterrer nos petites querelles pour privilégier l’intérêt commun. L’engagement et la volonté du gouvernement à procéder autrement, augurent des lendemains meilleurs de concertation. Face aux multiples défis que nous traversons, les réformes que vous avez énoncées sont nécessaires. Chacun doit pouvoir désormais jouer sa partition », a-t-elle conclu.

Laissez votre commentaire