samedi,15 mai 2021
AccueilDerniers articlesGabon: jugés après 8 ans de détention préventive pour des faits de...

Gabon: jugés après 8 ans de détention préventive pour des faits de braquage

Il aura fallu 8 années et un mois de détention préventive pour que Yannick Mba Zame Bourobou et Kevin Mboumba soient enfin présentés à la barre pour répondre des accusations portées à leur encontre. Les deux individus ont été reconnus coupables de vol qualifié et condamnés à 8 ans de réclusion criminelle. Compte tenu du temps passé derrière les barreaux avant le jugement, les deux braqueurs ont été simplement relaxés

C’est une énième détention préventive abusive qu’ont dû subir deux compatriotes qui s’étaient rendus coupables de braquage le 9 mai 2013 au quartier dit Okala-Auberge, dans le 1er arrondissement de Libreville. Ce soir-là, un couple s’apprête à quitter un troquet quand il croise 3 jeunes hommes armés de bouteilles cassées. Très vite, les deux individus se font dépouiller de leurs biens sans broncher. Une fois leurs agresseurs en fuite, un témoin de la scène donne des informations aux victimes sur leurs identités.

A la suite d’une plainte déposée au commissariat de police sis dans le même quartier, les policiers parviennent à mettre la main sur les 3 présumés délinquants. Conduits dans ledit commissariat, ils ont catégoriquement nié les faits qui leur sont reprochés. Arguant que ce soir, ils faisaient une bricole collective sur la route du Cap-Estérias. En dépit de l’absence de preuves accablantes, ils seront déférés devant le parquet de Libreville d’où ils seront placés à la prison centrale de Gros-Bouquet pour vol qualifié. 

Durant le procès qui a eu lieu le vendredi 9 avril dernier, l’un des avocats des détenus a rappelé la légèreté des accusations et dénoncé une justice instinctive. « Aucune démonstration juridique, technique et matérielle ne prouve que les deux jeunes sont coupables. Pourquoi n’a-t-on pas trouvé de couteaux sur eux, encore moins de bijoux ou de l’argent lors de leur interpellation ? », a dénoncé Me Jean Joseph Eyoghe. Non sans manquer de solliciter une peine proportionnelle au nombre d’années passées en prison. 

Ce qui sera suivi par la Cour lors de la délibération. Yannick Mba Zame Bourobou et Kevin Mboumba seront jugés coupables puis Condamnés à 8 ans de prison. Ils ont recouvré leur liberté au terme de l’audience. Au-delà de ce dénouement que les familles jugent heureux, il y a une fois de plus, et de trop, le problème de la détention préventive qui excède très souvent la peine prévue pour le délit commis. Une situation due à l’anomalie administrative qui règne au sein de l’appareil judiciaire. Les seules victimes étant les détenus.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance