mercredi,7 décembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: jugé après 8 ans de détention préventive pour vol qualifié

Gabon: jugé après 8 ans de détention préventive pour vol qualifié

Ecouter cet article

Il aura fallu 8 années et un mois de détention préventive pour que Cordéon Ben Nzouma soit enfin présenté à la barre pour répondre des accusations portées à son encontre. L’individu a été reconnu coupable de vol qualifié et condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Compte tenu du temps passé derrière les barreaux avant le jugement, le braqueur devra encore rester en prison pendant un an avant d’être libéré. 

C’est une énième détention préventive abusive qu’a dû subir un compatriote qui s’était rendu coupable d’un vol qualifié le 8 septembre 2014 au quartier PK 7 dans la zone dite « Terre Nouvelle ». Ce soir-là, Sousate Chadline rentre chez elle lorsqu’elle est repérée par 2 jeunes hommes armés d’un couteau. Les deux individus identifiés comme Cordéon Ben Nzouma et Andy Mouélé vont la dépouiller de ses biens. 

Une fois leur forfait commis, les deux compères prennent la fuite vers les antennes de Nkolgoume au PK 7 avec leur butin, mais les cris de détresse poussés par la victime vont alerter les riverains. Ainsi, un habitant de la zone va réussir à rattraper Cordéon Ben Nzouma qui n’avait que 22 ans au moment des faits pendant qu’Andy Mouélé réussira à s’enfuir avec le sac dérobé. A la barre bien que reconnaissant les faits, l’interpellé va justifier son geste par la consommation de stupéfiants et d’alcool.

« J’avais consommé de l’alcool et du chanvre ce soir-là. C’est ainsi qu’en marchant avec mon ami Mouelé Andy, on voit une femme qui marchait devant nous. Andy me dit on va la prendre. Je me suis précipité vers elle et je l’ai surprise de dos et elle est tombée sur un tas de gravier. Puis je me suis emparé de son sac. Pendant ce temps, l’autre a sorti un couteau que je ne savais même pas  qu’il possédait pour lui faire peur. Il me dira que les femmes cachent souvent les portes monnaie dans la poitrine, fouille bien dans sa poitrine », a déclaré Cordéon Ben Nzouma à la barre.

Des aveux qui ont été salués par le ministère public représenté par Steeve Ndong Essame Ndong qui a par ailleurs qualifié ce procès de « le procès de la démission parentale, de l’insoumission et de l’abandon ». Au terme des débats, Cordéon Ben Nzouma a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de prison dont un an avec sursis. Ayant déjà passé près de 8 ans en détention préventive, l’inculpé sera libre le 11 mars 2023.

Au-delà de ce dénouement, il y a une fois de plus, et de trop, le problème de la détention préventive qui excède très souvent la peine prévue pour le délit commis. Une situation due à l’anomalie administrative qui règne au sein de l’appareil judiciaire. Les seules victimes étant les détenus.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x