Gabon: Jonas Moulenda, Laurence Ndong et Messir Nah Ndong soupçonnés d’avoir rencontré BLA

Gabon Gabonmediatime Moulenda Laurence Ndong Messir
Jonas Moulenda, Laurence Ndong et Messir Nangs Ndong © Montage GMT.

Brice Laccruche Alihanga fait déjà parler de lui à Paris. En plus de la polémique autour de son omniprésence dans l’appareil étatique, il faudra désormais compter sur un soupçon d’intelligence avec l’ennemi. C’est Doriane Ozenga (Herel), une irréductible de Jean Ping dans la diaspora, qui a jeté un pavé dans la mare, enflammant la Toile sur ce qu’elle qualifie d’achat de conscience des leaders de l’activisme gabonais en France, Laurence Ndong et Messir-Wilfried Nah Ndong, ainsi qu’un journaliste en exil, Jonas Moulenda.

L’activisme gabonais dans la diaspora est coutumière des polémiques autour de l’argent du pouvoir ou de l’opposition. Cette fois-ci, c’est une irréductible du candidat  à la présidentielle d’août 2016 Jean Ping qui vient de jeter un pavé dans la marre. En effet, Doriane Ozenga (Herel) accuse Jonas Moulenda, Laurence Ndong et Messir Nah Ndong d’avoir été reçus par Brice Laccruche Alihanga. « Ce mercredi 11 septembre 2019 à l’hôtel Plaza Athénée, situé avenue Montaigne dans le 8ème arrondissement de Paris : Jonas Moulenda, Laurence Ndong et Messir Nah Ndong (arrivé après les 2 autres pour cause de retard de train) ont été reçus par Brice Fargeon Laccruche dit Alihanga  », a-t-elle écrit sur son compte facebook.

Gabon Gabonmediatime Publication De Doriane HerelJonas Moulenda, Laurence Ndong et Messir-Wilfried Nah Ndong auraient-ils cédé pour quelques espèces sonnantes et trébuchantes ? Rien n’est moins sûr. Pour les trois cités, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une cabale ourdie par des aigris en manque d’activité en France. Ils ne se reconnaissent pas dans les faits qui leur sont reprochés. Contacté par Gabon Media Time, Jonas Moulenda est formel. « Je n’ai pas vu Alihanga, même en rêve. Je suis surpris de voir que certains énergumènes, dont je ne vais pas citer les noms pour que ma bouche ne sente pas, raconter des bêtises disant que j’aurais vu Alihanga. C’est une volonté de nuire », a-t-il déclaré.

Même son de cloche du côté de Laurence Ndong, ancienne porte-parole de Jean Ping lors de la présidentielle de 2016, dont une source proche d’elle nous a confié que tout ceci n’était qu’un tissu de mensonge. « Vous savez, depuis qu’elle a pris ses distances avec les partisans de Jean Ping, ils n’ont cessé de la diffamer. Ce n’est pas à elle de prouver que ce tissu de mensonge est vrai, c’est à celle qui l’accuse de prouver que ce qu’elle dit est vrai. La charge de la preuve incombe à la personne qui accuse », précise-t-elle.

Si nous n’avons pas pu joindre Messir-Wilfried Nah Ndong, il faut tout de même souligner que Laurence Ndong et Jonas Moulenda envisagent de porter plainte contre X pour diffamation. Une action en justice qui permettra, certainement, de faire la lumière sur cette affaire qui enflamme la Toile et mettra les accusateurs face à leurs responsabilités.

Laissez votre commentaire