Gabon: La jeunesse en mouvement appelle au respect de la patrie

Habib Vivien Tchinda Gnimba président de Jeunesse en mouvement © GMT

Le samedi 16 mars dernier, l’association Jeunesse en Mouvement (JEM) a réuni à l’occasion d’une déclaration de presse tenue à Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville les hommes et les femmes de médias. Cette déclaration républicaine avait pour but de dresser le bilan socio-politique et économique du Gabon depuis l’élection présidentielle de 20016. Il était également question d’interpeller les acteurs politiques de tous bords sur leur responsabilité vis-à-vis de la patrie.



C’est entouré des membres du bureau directeur de Jeunesse en Mouvement (JEM) que Habib Vivien Tchinda Gnimba a dressé un constat de la situation sociopolitique et économique du Gabon. Pour le président de cette association, le bilan est déplorable sur tous les plans et les les réformes engagées par le gouvernement n’ont fait qu’empirer. « Les mesures gouvernementales du 21 juin 2018 auxquelles s’ajoute la tentative de coup d’Etat raté du 7 janvier 2019 » sont selon lui, des exemples parlants.

Poursuivant son propos, le responsable de la JEM a fustigé l’instrumentalisation des jeunes acteurs politiques. Ces derniers qui excellent désormais « dans l’injure et le xénophobisme via les réseaux sociaux». Jugeant déplorables « ces actes vils et vides de tout sens », Habib Vivien Tchinga Gnimba a solennellement interpellé la jeunesse quant à la nécessité de sa prise de conscience de son rôle dans le développement du pays.

Par ailleurs, le leader jeunesse a exhorté le gouvernement à revisiter ses « mesures draconiennes qui sont un obstacle à l’épanouissement des jeunes Gabonais qui se livrent par oisiveté à toutes sortes d’actes de délinquance ». Pour pallier la mesure de suspension des recrutements à Fonction publique Jeunesse en mouvement propose la mise en place d’allocations chômages pour les jeunes diplômés sans travail.

Au terme de son adresse, il a incité les Gabonais dans leur ensemble à la cohésion et à l’unité nationale dans l’intérêt supérieur de la Nation.

Laissez votre commentaire