Gabon: Jeanne Mbagou rempile pour un troisième mandat à Owendo

Installation du Maire de la commune d'Owendo Jeanne Mbagou © D.R

Le lundi 11 mars dernier, Jeanne Mbagou a été à nouveau installée à la mairie centrale d’Owendo par le ministre d’Etat en charge des collectivités locales Lambert-Noël Matha. Un troisième mandat que la mairesse entend mener  avec « rigueur ».



La mairesse d’Owendo occupe officiellement son siège depuis ce lundi 11 mars. Jeanne Mbagou a été installée à la tête de la mairie centrale de la commune par le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. Elle entend mettre la rigueur au coeur de son action, notamment dans le « travail, la discipline, la ponctualité, et le respect de la hiérarchie et du contribuable », rapporte notre confrère L’Union. Une exigence que l’édile de la commune souhaite partager avec l’ensemble de ses collaborateurs et ses administrés.

Sur la question de l’insalubrité, la mairesse d’Owendo ne semble pas au fait des réalités. En effet, alors que de nombreux quartiers de la commune souffrent de la rareté du ramassage des ordures par les entreprises de voiries dont la gestion et le contrôle incombent à l’Etat, Jeanne Mbagou choisit de menacer ses concitoyens. « Des actes citoyens inacceptables de nature à ternir l’image de la commune devront être dorénavant sanctionnés sévèrement », a-t-elle prévenu.

Pour Jeanne Mbagou, l’expérience de son équipe est un atout indéniable qui lui permettra de transformer Owendo. « Nous allons démarrer ce mandat, pas avec de nouvelles personnes, car nous sommes une équipe expérimentée, mais avec des nouvelles perspectives. Nous allons accélérer la transformation de notre commune conformément à la vision du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba », a-t-elle confié à L’Union. Une transformation qui sera possible, selon la mairesse, grâce à la « matérialisation du Fonds d’initiative départemental sur lequel elle dit placer beaucoup d’espoir ».

Toutefois, nous tenons à souligner d’une part que le Fonds d’initiative départemental (FID) n’est pas inscrit dans la loi de Finances 2019. D’autre part, le Fonds d’initiative est censé être géré par les présidents des Conseils départementaux sous la coordination des gouverneurs.  Comment donc l’édile d’Owendo compte-t-elle transformer cette commune si le FID sur lequel elle dit avoir placé de grands espoirs n’existe pas dans la loi de finances initiale et ne la concerne pas?

Laissez votre commentaire