Gabon: Jeanne Mbagou en gendarme de l’insalubrité à Owendo

Jeanna Mbagou devant un riverain surpris en flagrant délit d’acte d’incivisme à Owendo © D.R

Ce vendredi 12 avril 2019, Jeanne Mbagou, maire d’Owendo a surpris en flagrant délit d’acte d’incivisme un riverain. Lequel a déposé ses ordures ménagères à même le sol malgré la présence d’une benne à ordure. De passage, l’édile s’est arrêtée pour sommer ce dernier de ramasser toutes les ordures qui y traînaient pour les mettre à l’intérieur de la benne.

Il est 10 heures du matin lorsque la maire d’Owendo surprend un riverain en train de déposer à même le sol ses ordures ménagères non loin de l’Agence Clem’s Prod. L’indélicat a été obligé par Jeanne Mbagou de ramasser toutes les ordures qui se trouvaient hors de la benne. « C’est une manière de rappeler à l’ordre les riverains. Nous avons décidé d’agir de la sorte désormais. Lorsque nous surprenons quelqu’un en train de jeter des ordures à même le sol, nous demandons à cette personne de ramener toutes les ordures qui s’y trouvent. Celles qu’il a déposées et celles déposées par les riverains que nous n’avons pas surpris en flagrant délit », a-t-elle martelé.

Pour le premier magistrat de la commune d’Owendo cette pratique consiste à faire comprendre à ses administrés que les ordures ménagères doivent être déposées non pas aux abords des bacs et bennes à ordures mais à l’intérieur, pour faciliter le travail des éboueurs qui sont rompus à la tâche laborieuse de la collecte quotidienne desdites ordures. «  C’est une manière de leur demander de déposer désormais les ordures à l’intérieur des bacs et de savoir combien de fois les éboueurs qui s’évertuent à ramasser ces ordures font un travail difficile », a-t-elle poursuivi.

Loin d’être un coup de communication, le maire n’est pas à son premier coup d’éclat dans sa commune. Elle place son mandat sous l’égide de la lutte contre l’insalubrité. Selon des riverains, plusieurs indélicats ont déjà été contraints de ramasser les ordures laissées hors des bacs et ceux des autres sous le regard de Jeanne Mbagou qui ne quitte les lieux qu’après que le travail soit fait.

Les Owendois sont prévenus, « notre ville a besoin d’être propre et c’est l’affaire de tous », précise l’édile qui n’a pas manqué de faire constater que lorsqu’elle demande aux personnes surprises en train de jeter les ordures hors des bacs de les ramasser, elles ont même du mal à le faire. Preuve que «  e travail de l’autre paraît facile mais quand on est amené à le faire, on réalise à quel point il est laborieux », a-t-elle conclu.

Laissez votre commentaire