vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: Jean Ping demande à la France de prendre ses responsabilités

Gabon: Jean Ping demande à la France de prendre ses responsabilités

Convaincu du rôle déterminant de la Communauté internationale et plus particulièrement de la France dans la résolution des tensions socio-politiques perceptibles dans le pays depuis l’élection présidentielle d’août 2016, Jean Ping a tenu, lors de son « discours à la Nation » du 16 août 2019, à interpeller une fois de plus l’ancienne puissance coloniale à prendre ses responsabilités. 

Au sortir des élections présidentielles de 2016, l’ancien candidat n’a eu de cesse de revendiquer sa victoire. 3 ans après, son discours n’a pas changé dans la mesure où il maintient son ambition de récupérer le pouvoir. Occasion pour l’ancien président de la Commission de l’Union africaine d’interpeller une fois de plus la Communauté internationale,  notamment la France, afin qu’elle n’omette pas la responsabilité qui est la sienne dans le processus d’alternance politique au Gabon.  

Pour Jean Ping,  un pillage au sommet de l’Etat est désormais effectif, lequel pillage mettrait en danger les intérêts des différents partenaires du pays dont la France. « C’est le lieu ici d’interpeller  la Communauté Internationale, notre partenaire historique, la France en particulier, pour qu’elle prenne ses responsabilités en raison de ses rapports particuliers avec le Gabon. Il est évident que ce pillage organisé constitue inévitablement une menace certaine pour les intérêts de tous nos partenaires au développement », a-t-il déclaré.

A en croire le leader de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), la France aurait un rôle important à jouer dans les changements politiques du pays. En insistant sur le partenariat historique qui existerait entre les deux Etats, Jean Ping fonde donc ses espoirs de conquérir le pouvoir qui lui aurait été usurpé par l’action éventuelle de la France, le partenaire historique du Gabon. 

La diplomatie apparaît donc comme une issue pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, elle serait vue comme une arme redoutable pour la reconquête du  pouvoir tant réclamé. « Dans la perspective de la restitution du pouvoir à celui que vous avez élu, j’ai toujours considéré que la diplomatie est une arme », soutient Jean Ping. 

Trois ans plus tard, l’ancien député d’Omboué continue d’attendre de la Communauté internationale, la France en particulier qu’elle trouve une issue à la « situation de crise politique » que traverse le Gabon. Cette énième interpellation trouvera-t-elle un écho favorable auprès de la France ? 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt