Gabon: Jean Ping annonce la fin de la diplomatie et le début de la confrontation

Jean Ping le point levé vers le ciel pour «  la confrontation » © Gabonreview

C’est un Jean Ping martial qui est apparu ce samedi 15 décembre lors du meeting qu’il a animé à son quartier général des Charbonnages devant une foule de partisans. Après l’appel au rassemblement lancé à l’ensemble des forces vives de la nation, de la majorité et de l’opposition, le leader de la Coalition pour la nouvelle République a martelé que l’heure était désormais à la « confrontation» face au mépris du respect de la vérité par « le pouvoir ».

Pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle, le temps de la diplomatie semble désormais révolu. Une position vigoureuse qui selon lui s’avère nécessaire au moment où «le pays est sous respiration artificielle» faute de l’absence du locataire du Bord de mer Ali Bongo Ondimba actuellement en convalescence à Rabat au Maroc sans que des nouvelles ne soient données au peuple.

Il a rappelé que dans sa position il a toujours privilégié deux voies « la négociation et le rapport de force et le temps de la négociation et du rassemblement est fini ». L’ancien président de la Commission de l’Union africaine a relevé qu’il a épuisé tous les arguments diplomatiques, « il ne reste plus que la confrontation  face à un pouvoir qui continue de nier la légitimité du peuple. Nous y sommes, c’est le moment et tout ira bien lorsque la volonté des Gabonais sera respectée un point un trait », a-t-il martelé.  

Cette sortie qui était très attendue par les partisans de l’opposition sonne comme une reprise des hostilités par Jean Ping sur le terrain politique et pourrait susciter un retour de tensions comme ce fut le cas après la proclamation des résultats des élections présidentielles de 2016.

Laissez votre commentaire