Gabon: Jean Ping adhère à l’«Appel à Agir»

Les initiateurs de l’« Appel à Agir » ont été reçus en audience le jeudi 07 mars dernier par Jean Ping dans le cadre de leur tournée auprès des leaders politiques, pour lui faire l’économie de cette initiative citoyenne.  L’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016 qui continue de revendiquer sa victoire a manifesté son entière adhésion.


C’est en compagnie de Placide Aubiang Nzeh, Noël Bertrand Boudzanga, Nicolas Nguema, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Marc Ona Essangui, les honorables Edgard Owono et Maxime Minault Zima Ebeyard que Elza-Ritchuelle Boukandou s’est exprimée au nom des Dix en l’absence de Anges Kevin Nzigou et Franck Ndjimbi pour présenter à Jean Ping l’objectif de l’« Appel à Agir » lancé le 28 février 2019 à la Chambre de commerce de Libreville.

Dans son propos circonstanciel, l’ancienne candidate aux législatives au siège unique de la Dola et co-présidente de Pour le changement (PLC)  a insisté « sur la vocation exclusivement citoyenne de cette démarche, qui concerne tous les Gabonais de toutes les couches sociales », précisent les Dix dans leur communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time.

« Notre initiative invite toutes les composantes du pays au dépassement pour sortir le Gabon de cette crise, à travers la constatation de la vacance du pouvoir. Conformément à l’article 13 de la Constitution de notre pays, cet objectif est au fondement de notre démarche. Il a d’ailleurs été au centre de nos échanges », a-t-elle poursuivi.

Une approche qui n’a pas laissé le leader de la Coalition pour la nouvelle République insensible. « Nous avons pris acte de votre démarche et allons suivre. Nous vous accompagnerons dans votre démarche telle que exprimée », a déclaré Jean Ping à l’endroit de ses hôtes.

Une posture qui marque une adhésion complète et qui pourrait recoller les morceaux au sein de l’opposition fracturée au lendemain de l’annonce de la participation de certains leaders et partis politiques aux élections couplées d’octobre 2018.

Les Dix ont quitté le domicile de Jean Ping en le rassurant du caractère « patriotique » de leur démarche. « C’est le Gabon, qui est bien plus grand que tout et tous, qui est notre seule préoccupation. Pour le Gabon, agissons ! », ont-ils conclu.

Laissez votre commentaire