Gabon: Jean Ping à nouveau empêché de prendre l’avion pour Paris

Jean Ping empêché de prendre l'avion pour Paris © D.R

Mardi 20 mars dernier, aux environs de 23 heures, accompagné de quelques membres de son cabinet, Jean Ping s’est rendu à l’aéroport international de Libreville, pour embarquer pour la capitale française. Une nouvelle fois, les agents de la Police de l’air et des frontières (PAF), lui ont intimé l’ordre de ne pas quitter le territoire.

Contacté hier par Gabon Media Time, le cabinet de Jean Ping n’a pas souhaité donner plus de détails à notre rédaction. C’est finalement par le canal de Radio France internationale (RFI), que le leader de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) a donné les détails de ce nouvel empêchement de quitter le territoire national.

«Je suis parti mardi à l’aéroport pour prendre l’avions parce que j’étais convaincu que j’allais partir, on m’a dit que les autorités françaises avaient obtenu l’accord de mon départ. Sauf que je devais partir sans tambour ni trompette pour ne pas qu’à Paris je sois reçu par la diaspora comme d’habitude. Il m’a été demandé de ne pas me rendre à l’aéroport de Libreville aussi avec des dizaines ou des centaines de gens qui m’accompagnent», a confié Jean Ping à RFI.

Une condition que l’ancien candidat à la présidentielle du 27 août 2016 dit avoir «accepté» en pensant «que tout était réglé», poursuit-il, sauf qu’à son arrivé à l’aéroport, il a une nouvelle fois été privé de prendre son vol.

«Jusqu’à quand ça va durer. Jusqu’à quand le monde va tolérer cette situation là. Jusqu’à quand ?», se questionne l’homme politique qui continue de revendiquer la victoire du dernier scrutin présidentiel.

Pour rappel, Jean Ping avait fait l’objet d’une mesure d’interdiction de sortie du territoire, le vendredi 12 janvier 2018, décidée par la doyenne des juges d’instruction du tribunal judiciaire de première instance de Libreville, Marie Christine Lebama, dans le cadre de l’affaire Pascal Oyougou, un de ses soutiens, incarcéré à la prison centrale de Gros Bouquet pour crime de complot contre l’Etat.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire