vendredi,22 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: Jean Norbert Diramba à la barre ce lundi pour avoir tenté...

Gabon: Jean Norbert Diramba à la barre ce lundi pour avoir tenté d’exproprier un citoyen à Mouila

Ecouter cet article

Ce lundi 8 mars 2021, Jean Norbert Diramba, maire de la commune de Mouila, comparaîtra devant le Tribunal de céans dans l’affaire l’opposant au censeur de la vie scolaire 2 au Collège Et Lycée Saint Gabriel . En effet, l’édile de la commune a été traîné en justice par sieur Serge Parfait Nzamba pour tentative d’expropriation arbitraire d’une parcelle de terrain sise au quartier Minembet

Tout serait parti d’une velléité manifeste du couple Diramba dont l’époux a récemment été élu maire de la ville de Mouila, de s’accaparer à tout prix d’une parcelle de terrain. En 2012, Jean Norbert Diramba aurait tenté de se s’arroger les droits sur ladite parcelle localisée à proximité d’une de ses demeures au quartier dit Minembet. Malchance pour l’édile de la commune, le cédant Guy-Joseph Moyiya fait opposition et parvient à prouver que le terrain querellé dont il était le propriétaire a bien été vendu contre 2 millions FCFA à Serge Parfait Nzamba.

Réputé sans souci, Guy-Joseph Moyiya avait mis un terme à cette procédure abusive avant de rendre l’âme. Seulement, 7 ans plus tard, le couple susmentionné décide de revenir à l’assaut en affirmant avoir la preuve de leurs allégations. Régulièrement embêté, Serge Parfait Nzamba se tourne vers le tribunal de céans pour solliciter une décision portant cessation de trouble et expulsion contre le couple Diramba.

C’est alors que débutera la guerre larvée. Comment un terrain acquis il y a 19 ans peut-il être revendiqué par le néo maire qui indique être le propriétaire depuis 2006 ? D’ailleurs, Jean Norbert Diramba a fourni un titre foncier attestant qu’il est prioritaire de la parcelle N°162 de la section Z du plan cadastral de Mouila. Seul bémol, après constat fait par un huissier de justice, le fichier informatique du service contentieux de Mouila révèle que ces données ont été inventées. 

Les fichiers informatique et manuel de la numérisation des archives viennent corroborer cette thèse de « faux et usage de faux ». Pourtant, en premier ressort, l’ordonnance de référé du vendredi 27 novembre 2020 avait considéré les pièces fournies par le Maire. Dans la foulée, le tribunal prononcera « l’arrêt des travaux sur cette parcelle par les deux protagonistes ». Sur ces entrefaites, Jean Norbert Diramba ne s’en tiendra pas à cette décision et aurait détruit le soubassement, les bordures, plusieurs plantes appartenant à Serge Parfait Nzamba.

Une situation complexe qui continue de faire jaser à Mouila.Tant les populations ne comprennent pas l’acharnement de leur Maire à exproprier le censeur de la vie scolaire 2 au Collège Et Lycée Saint Gabriel. Si jusqu’à présent, la bataille juridique est âpre, le requérant semble déjà avoir reçu un signe positif dans son combat contre l’autorité municipale. 

Et pour cause, l’affaire devrait connaître son épilogue le lundi 8 mars prochain, date retenue par le Tribunal pour trancher définitivement le litige. Gageons que ce conflit prendra effectivement fin. Apprend-t-on, au passage, que Jean Norbert Diramba est assigné mardi 9 mars pour destruction des biens d’autrui à la suite d’une citation directe. Nous y reviendrons !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop