Gabon: Jean Fidèle Otandault à la manoeuvre pour désamorcer la grève des régies financières

Le ministre du Budget et des Comptes publics Jean Fidèle Otandault © GMT

Moins de 24 heures seulement après l’annonce du lancement d’un mouvement de grève au sein des régies financières et administrations assimilée , le ministre du Budget et des Comptes publics Jean Fidèle Otandault a tenu à échanger avec les agents regroupés au sein de la confédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Cosyref). Une rencontre qui devait être suivie par l’ouverture des négociations ce mercredi 15 mai dès 14 heures.



Alors que la Cosyref avait une nouvelle fois honoré à son piquet de grève qui dure depuis 7 jours déjà au sein du ministère du Budget, un pas vient peut-être d’être franchi. En effet, les grévistes ont reçu la visite inopinée du ministre de tutelle. Ce dernier, a décidé d’aller courageusement auprès des agents grévistes pour s’enquérir des revendications qui sont les leurs. C’est ainsi que Jean Fidèle Otandault s’est fait courroie de transmission des recommandations du chef du gouvernement sur la nécessité de privilégier un climat paisible.

Le ministre a donc fait preuve de pédagogie en écoutant les agents pourtant en furie. Il a par ailleurs rappelé l’idéal pour son ministère.  « Le premier ministre m’a instruit d’installer les cellules de dialogue social au sein de chacune de nos directions. Ceci, afin de laver le linge sale en famille et de garantir la poursuite de nos activités charnières pour l’Etat. C’est pourquoi je vous invite à interrompre cette grève et à vous regagner vos bureaux. Nous invitons pour ce fait, le responsable syndical à cette importante réunion qui aura lieu cet après-midi avec les directeurs généraux de nos administrations », a-t-il indiqué.

Pour le président et porte-parole de la Cosyref Erisco Mvou Ossialas le geste de la première autorité du ministère est un signe bien qu’ils en attendent plus. « Depuis 7 jours que nous sommes là, nous avons l’impression de faire un dialogue de sourd. Mais pour la deuxième fois depuis que notre mouvement est lancé, une personnalité quitte son fauteuil feutré pour venir nous retrouver. La première était Brice Laccruche Alihanga actuel Directeur de cabinet du président de la République. Aussi, sur les 7 mois d’arriérés ils ont payé 2 mois. C’est bien mais c’est peu », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le ministre a réitéré l’appel aux négociations qui débuteront dans la journée en présence de tous les directeurs généraux du secteur.  Ce dernier s’est lui engagé à mettre en place les cellules de dialogue social pendant ladite rencontre. Pour rappel, les revendications clés sont notamment la régularisation administrative et financière de certains agents, l’harmonisation des grilles salariales, le paiement des 5 mois d’arriérés de primes restants et la publication du rapport de l’audit réalisé.

Laissez votre commentaire