mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : imbroglio autour de Sydonia World, la douane dans tous ses...

Gabon : imbroglio autour de Sydonia World, la douane dans tous ses états

Ecouter cet article

Alors qu’elle avait débuté par un imbroglio autour de la divulgation supposée de la part de Bolloré Transport & Logistique, d’informations faisant état d’un « bug » de la nouvelle plateforme de modernisation du secteur douanier, l’affaire Sydonia World serait entrain de prendre des proportions démesurées. Si plusieurs informations recueillies par la rédaction de Gabon Media Time, corroborent la version du « bug » en y ajoutant une pointe de « dysfonctionnements liées à la non maîtrise de l’outil par les douaniers eux mêmes », cette affaire révèle également une forme de réticence au changement. 

En effet, partie d’une mise au point “musclée” du ministère de l’Economie et des Finances, qui accusait la filiale locale du géant français Bolloré Transport & Logistique, de divulguer des « informations erronées qui jettent le discrédit sur un outil performant » en faisant état d’un « bug », l’affaire ébranle aujourd’hui le secteur douanier. Outre la mise en exergue « de problèmes de dysfonctionnements informatiques, et la non maîtrise de l’outil par les douaniers eux mêmes » comme le révèle une source proche du dossier, cette affaire ramène aux conclusions de l’audit dont les conclusions ont été révélées il y a quelques semaines. 

LIRE AUSSI : Gabon : imbroglio autour de «Sydonia World» qui enregistre un premier couac 

Mis en service le 13 janvier dernier et donc exploité par la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI), ce logiciel de modernisation du secteur douanier développé par la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), semble donc se heurter à ces « lourdeurs administratives, et cette absence de professionnalisme de certains commissionnaires en douane » qui étaient déjà pointées du doigt dans le rapport d’audit. 

LIRE AUSSI : Gabon : le secteur douanier en proie à de nombreux «dysfonctionnements» 

Aujourd’hui cette situation crée un « engorgement préjudiciable au fonctionnement des installations portuaires » comme l’a elle même souligné l’administration douanière dans un courrier daté du 11 février et parvenu à la rédaction de Gabon Media Time. Preuve que cette « accumulation des conteneurs au port » notamment celui de Bolloré consécutive à cette paralysie, inquiète l’administration, les autorités viennent d’astreindre les agents des douanes à travailler 24h/24 depuis ce mardi 11 février, et ce jusqu’à la fin de ce mois. 

Avec des recettes douanières qui représentent à fin septembre 2019, le deuxième pan le plus important des recettes hors pétrole avec 221,8 milliards de FCFA de de droits de douanes comme le souligne la direction générale de l’Economie et de la politique fiscale (DGEPF), cette situation que tentait maladroitement d’enrayer Jean Marie Ogandaga ministre de l’Economie il ya quelques jours, interroge donc sur la compétence de certains commissionnaires en douane.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop