mardi,20 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Ils écopent de un et trois ans de prison pour avoir...

Gabon: Ils écopent de un et trois ans de prison pour avoir abattu des éléphants et trafic d’ivoire

Poursuivis pour détention et transport des trophées, détention illégale d’arme à feu, et complicité, Alain Roger Moumbonzi et Francky Ikagna, deux trafiquants d’or blanc ont été respectivement condamnés à 3 ans et 1 an d’emprisonnement. Le 25 septembre dernier, les deux hommes qui avaient été interpellés le 23 août 2019 à Makokou ont été reconnus coupables de faits mis à leur charge. 

Alain Roger Moumbonzi  mécanicien âgé de 43 ans et Francky Ikagna, 57 ans, deux criminels environnementaux sont passés à la barre le 25 septembre écoulé. Selon L’Union, les peines infligées aux deux hommes seraient suffisamment dissuasives pour faire passer l’envie de commettre ce genre d’actes à ceux qui voudraient s’y aventurer. Trois ans de prison dont un avec sursis, 1 an de prison dont 6 mois avec sursis et une amende de 500 000 et 250 000 Fcfa à payer au Trésor public puis 5 millions de Fcfa à payer solidairement à titre de dommages et  intérêts. Tel est en substance, le verdict prononcé par le tribunal de première instance de Libreville. 

Malgré le fait que l’éléphant soit une espèce protégée, ses pointes d’ivoire ne cessent d’attirer la convoitise des braconniers. Et pour cause, les défenses d’éléphants se vendent à prix d’or sur les marchés nationaux comme internationaux. Les deux trafiquants, résolus à faire de ce commerce illicite une source de revenus en dépit des mesures prises pour lutter contre le trafic des défenses de cet animal dont l’extinction serait imminente, ont été mis hors d’état de nuire par la Direction Générale des Recherches (DGR). 

Informées de la tenue d’une transaction illicite devant se tenir dans la ville de Makokou, les forces de l’ordre vont procéder à l’interpellation de Moumbinzi Alain Roger et Ikagna Francky. Les deux présumés trafiquants de nationalité gabonaise revenant d’Ovan, espéraient ainsi écouler leur marchandise à l’abri des regards indiscrets.

Ce sont les gestes suspects de deux individus descendant d’un taxi avec plusieurs sacs qui ont attiré l’attention des agents. Une équipe composée d’agents de la DGR, de la Direction provinciale des eaux et forêts de l’Ogooué Ivindo et de Juristes de l’ONG Conservation Justice, va mettre la main sur les deux hommes qui avaient en leur possession 11 pointes d’ivoire pesant au total 80 kilogrammes. Pris en flagrant délit de détention et de commercialisation desdits produits fauniques, les présumés trafiquants vont d’abord tenter de se disculper avant de reconnaître les faits. 

En détention provisoire à Sans-Famille depuis le 30 août 2019, les deux complices ont comparu le 13 septembre 2019 pour répondre de leurs actes. « Alain Moumbondzi avait été entendu sur les faits d’abattage d’espèces protégées, détention et transport des trophées, détention illégale d’arme à feu. Ikagna avait, lui, répondu des faits d’aide à la tentative de commercialisat des trophées d’éléphants » a-t-on appris.

Le verdict prononcé ce 25 septembre n’a fait que confirmer la culpabilité des deux hommes. D’ailleurs, la partie civile représentée par Maître Farafina Boussougou-Bou-Mbine tout en insistant sur l’existence des preuves accablantes, a plaidé pour les condamnation des prévenus. « Les deux prévenus, qui ne sont pas des délinquants primaires, ne doivent bénéficier d’aucune circonstance atténuante car, les faits sont intégralement constitués. Nous réclamons à chacun d’eux, 15 millions de fcfa à titre de dommages et intérêts » a-t-il soutenu.

Dès lors, les autorités compétentes sont invitées à redoubler d’efforts pour rendre plus visibles sur le terrain, les actions menées dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action national pour l’ivoire qui jusqu’ici a eu des effets très limités. Un aveu de la directrice de la faune et des aires protégées, Aimée Mekui Allogo, qui soutient qu’ « entre 2004 et 2012, 16 000 à 19 000 éléphants ont été tués en périphérie du parc national de Minkébé ».

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt