Gabon : il viole sauvagement deux enfants de 3 et 4 ans à Ndjolé

Gabon Gabonmediatime Thierry Ikoulangoye
Thierry Ikoulangoye le violeur présumé de deux mineurs à Ndjolé © D.R.

Thierry Ikoulangoye un gabonais la quarantaine révolue se serait rendu coupable d’un double viol sur deux fillettes d’à peine 3 et 4 ans à Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooué. Rattrapé par les populations et les limiers de ladite localité, le présumé violeur a avoué son forfait. Il a ensuite été transféré à Lambaréné pour y être entendu par le procureur. Il sera fixé sur son sort ce vendredi 29 novembre 2019.  


Les scènes odieuses sont de plus en plus fréquentes au Gabon. Entre assassinats crapuleux et scandals financiers, les Gabonais vendent une image peu reluisante de leur pays. Et cette fois, il s’agit d’un double viol sur mineures des plus atypiques. En effet, selon un récit rapporté par notre confrère du quotidien L’Union, un homme de 49 ans répondant au nom de Thierry Ikoulangoye aurait violé deux fillettes de 3 et 4 ans. Les victimes auraient été surprises par l’adulte pervers alors qu’elles allaient à la douche.

La scène a eu lieu le lundi 25 novembre 2019 dernier dans le chef lieu du département l’Abanga-Bigné. Ce jour là, le présumé violeur Thierry Ikoulangoye se retrouve seul avec les fillettes et leur frère aîné de 6 ans. Alors que ce dernier les envoie se doucher à nouveau, elles sont interceptées par le malveillant adulte. Tel un prédateur sexuel, il décide de les entraîner contre leur gré dans un lieu retiré sous le regard médusé du témoin. Seulement, en dépit de la peur qui l’habite, le jeune homme prit sur lui d’informer les tantes parties à la rivière pour effectuer les tâches domestiques.

Après avoir mis à exécution son plan, l’indélicat a voulu prendre la fuite. Malheureusement pour ce dernier, il sera promptement rattrapé après qu’un mandat d’arrêt ait été transmis dans toute la province. Placé en garde à vue et auditionné, le délinquant sexuel avouera l’ensemble de ses basses besognes. 

Plus graves, les expertises médicales effectuées dans un centre hospitalier de Lambaréné mettent en relief des lésions et des inflammations au niveau des appareils génitaux des deux gamines. Ce vendredi 29 novembre 2019,  Thierry Ikoulangoye sera fixé sur son sort après son audition devant un magistrat instructeur. 

Laissez votre commentaire