vendredi,27 novembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: il profanait les tombes à Kango pour sauver l'humanité

Gabon: il profanait les tombes à Kango pour sauver l’humanité

Richard Ondo Ovono, un ressortissant équato-guinéen âgé de 60 ans vivant à Andem 2, un village du département du Komo, vient d’être placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville. Selon L’Union, ce dernier aurait profané des tombes en y retirant des restes humains qu’il prétend utiliser pour sauver l’humanité. 

Les populations d’Andem 2, ont depuis quelques jours retrouvé le sourire. Et pour cause, après avoir vu les tombes de leurs regrettés régulièrement profanées par un fossoyeur de cimetières, les officiers de police judiciaire (OPJ) de la brigade de gendarmerie de Kango-centre ont pu mettre la main sur l’indélicat. L’arrestation de ce ressortissant sexagénaire a été rendue possible grâce aux dénonciations des voisins. 

Après l’ouverture d’une enquête, les limiers auraient retrouvé des ossements humains chez Richard Ondo Ovono. Interpellé et conduit à la brigade, le mis en cause passe aux aveux. Dans ses révélations troublantes puisque ce dernier aurait dit avoir agi après avoir reçu une prophétie venant de Dieu. Selon le dépôt divin, «  les restes humains collectés devaient servir à sauver l’humanité », aurait déclaré Richard Ondo Ovono.  

Bien qu’effarés par cette nouvelle, les enquêteurs, demeureront inflexibles face au récit du présumé fossoyeur. Déféré devant le parquet de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Richard Ondo Ovono sera auditionné par le juge d’instruction. Au terme de cette étape, il sera inculpé pour profanation de tombes dans plusieurs cimetières puis placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville où il attendra d’être fixé sur son sort.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion