lundi,21 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : il prélevait clandestinement du sang à des enfants à Ozangué

Gabon : il prélevait clandestinement du sang à des enfants à Ozangué

C’est un fait rocambolesque qu’ont vécu récemment les populations du quartier Ozangue dans le 5ème arrondissement de Libreville. En effet, les agents de la Direction de la sûreté urbaine (DSU) ont mis la main sur le dénommé Patrick Louembe, un Gabonais âgé de 47 ans qui prélevait clandestinement du sang sur des enfants de son quartier.  

L’aventure malsaine de Patrick Louembe vient de prendre fin. En effet, cet homme, la quarantaine révolue, serait, selon le récit du quotidien l’Union, un as des prélèvements clandestins de sang sur mineurs. L’alerte a été donnée aux agents de forces de l’ordre par une voisine qui aurait, à travers la fenêtre, vu Patrick retirer du sang à une fille d’environ 13-14 ans à l’aide d’une seringue. Plus intrigant, ce dernier ne serait pas du corps médical. C’est donc à des fins personnelles, non avouées qu’il le pratique.

Sur place, les agents de la direction de la sûreté urbaine (DSU) n’ont pas eu du mal à interpeller le pseudo préleveur car il n’opposera aucune résistance. Placé en garde à vue, le mis en cause reconnaîtra les faits qui lui sont reprochés. « Lorsque la jeune fille est arrivée chez moi pour voir mon fils du même âge, je l’ai appelée pour vérifier si elle est en bonne santé, parce que je la soupçonne d’avoir une relation avec mon fils. Je lui ai alors demandé de se mettre à disposition et, j’ai prélevé son sang »,a-t-il confié. 

Selon une source judiciaire, il ne serait pas à son premier coup. Une version confirmée par le concerné lui-même qui déclare avoir déjà pratiqué des prélèvements sur d’autres enfants du quartier venus jouer dans sa cour. Le mis en cause est toujours gardé à vue à la DSU où il attend d’être présenté devant le parquet de la République dans les jours qui suivent. Vivement que cette affaire soit élucidée et que les noms de ses victimes soient connus afin d’être examinées. Car rien ne garantit que ces prélèvements aient respecté les procédures médicales. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt