Gabon: Il exige 10 000 FCFA pour s’être fait renverser par un taximan

Gabon Gabonmediatime Rond Point De Nzeng Ayong Libreville
Le Rond point de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville © D.R.

Un homme, la quarantaine en état d’ébriété s’est fait renverser par un taximan au Rond-Point de Nzeng-Ayong dans le 6e arrondissement de la commune de Libreville. Seulement, une fois relevé, il aurait exigé du conducteur une somme de 10.000 FCFA plutôt que d’être conduit dans un espace sanitaire pour y subir des soins.


Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés dans les environs du rond point de Nzeng Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville. En effet, un homme ivre se serait fait heurter par un conducteur de taxi, mais contrairement à d’autres taximen promptes à prendre la fuite, ce dernier aurait secouru sa victime. Selon les témoignages des riverains, ledit conducteur aurait proposé à sa victime de la conduire à l’hôpital le plus proche.

Sauf que stupeur totale, la victime aurait décliné l’offre. A la place, il aurait indiqué au taximan qu’il ne voudrait que 10.000 FCFA. Cet argent devrait semble-t-il lui permettre de se procurer un anti-inflammatoire en pharmacie. Une réaction tout à fait inattendue qui révèle l’inconscience manifeste de ce compatriote. Surtout que rien ne dit qu’il aurait utilisé ladite somme pour son médicament.

Par ailleurs, il faut rappeler que l’état de la victime ne serait pas étranger à l’incident malheureux. Plus de peur que de mal, elle a repris sa marche. Rappelons néanmoins que la question de l’ivresse publique a été encadrée par le législateur dans le nouveau Code pénal en son article 307 qui énonce le déferrement direct devant  le tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit.

Laissez votre commentaire