samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : il écope de 20 ans de réclusion criminelle pour avoir...

Gabon : il écope de 20 ans de réclusion criminelle pour avoir violé et enceinté sa nièce

Ecouter cet article

La session criminelle ordinaire de Libreville a repris sur des chapeaux de roue ce début de semaine. C’est dans ce cadre que Christian Onunkaji un Nigérian, la quarantaine révolue a été reconnu coupable du crime de viol sur mineure et condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Selon notre confrère de L’Union, le mis en cause aurait abusé sexuellement et enceinté la nièce de sa concubine durant l’année 2013 alors que la victime n’avait que 13 ans. 

Sieur Onunkaji a comparu la semaine écoulée devant la Cour criminelle ordinaire de Libreville dans le cadre de l’affaire pour  laquelle il est détenu depuis 2014 à la prison centrale de Libreville. Pour rappel, au mois de décembre 2013 au quartier Rio, cet homme aurait profité de la naïveté de la nièce de sa partenaire pour régulièrement coucher avec elle. Il aurait offert à maintes reprises des cadeaux à la fillette alors que cette dernière était commissionnée par sa tante.

La relation entre le présumé délinquant sexuel et la fillette a été dévoilée lorsque cette dernière est tombée enceinte. Interrogée par ses parents, la jeune fille aurait craqué sous la pression et cité le nom de son oncle comme étant l’auteur de sa grossesse. Des révélations qui ne seront pas réfutées par le mis en cause, qui aurait soutenu que ces rapports sexuels étaient consentis. Il n’en fallait pas plus pour qu’il soit gardé à vue au commissariat puis placé en détention préventive à la prison centrale de Gros-Bouquet à la suite d’une plainte déposée par sa belle-famille.

Durant sa comparution, Christian Onunkaji a réitéré sa version des faits donnée lors de l’enquête préliminaire. Pour sa part, le ministère public a dénoncé le consentement vicié dans les rapports sexuels querellés. L’avocat de la défense a, quant à lui, sollicité les circonstances atténuantes en raison du consentement établi. A la suite du réquisitoire et de la plaidoirie, Christian Onunkaji , a été reconnu coupable du crime de viol sur mineure de moins de 15 ans écopant de la peine de 20 ans de réclusion conformément à l’ancien Code pénal en respect au principe de la non rétroactivité de la loi. Il recouvrera sa liberté en 2034 à moins qu’il ne bénéficie d’une grâce présidentielle.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop