samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : il assomme à l’aide d’une barre de fer une sexagénaire...

Gabon : il assomme à l’aide d’une barre de fer une sexagénaire qu’il violait

Ecouter cet article

Guy-Roger Bivigou un jeune Gabonais aurait assommé à l’aide d’une barre de fer une sexagénaire du nom de Jacqueline Afogue Mebiame à Mitzic dans la province du Woleu-Ntem. Selon le récit rapporté par nos confrères de L’Union, le drame serait consécutif au refus de la vieille dame atteinte de démence d’avoir des rapports sexuels avec le jeune homme qui avait l’habitude de profiter d’elle. Arrêté par la Gendarmerie de la localité, il a été placé en détention préventive à la prison d’Oyem.

Les faits se seraient déroulés dans la commune de Mitzic, chef-lieu du département de l’Okano il y a quelques jours. D’après le récit rapporté par L’Union, Guy-Roger Bivigou aurait tenté d’assouvir ses désirs sexuels avec Jacqueline Afogue Mebiame une femme âgée de 60 ans déclarée malade mentale. Malheureusement pour lui, ce soir-là, la sexagénaire aurait décliné les avances tout en le menaçant de tout révéler à sa famille.

Partagé entre colère et peur, Guy-Roger Bivigou aurait choisi de la faire taire une bonne fois pour toute. C’est ainsi qu’il aurait fait semblant de rentrer à son domicile avant de revenir un peu plus tard dans la nuit armé d’une barre de fer. Il s’en serait servi pour asséner à la vieille dame plusieurs coup sur la tête et le torse avant de prendre la fuite persuadé de l’avoir tuée. Seulement, cette dernière, retrouvée agonisante dans sa chambre, aurait trouvé la force de révéler l’identité de son bourreau avant de passer de vie à trépas.

C’est cette révélation de dernière minute qui aura permis aux limiers de la brigade centre de Mitzic d’interpeller Guy-Roger Bivigou. Ce dernier a aussitôt été soumis à un interrogatoire durant lequel il ne tardera pas à passer aux aveux. Déféré devant le parquet d’Oyem, le mis en cause a été inculpé pour homicide volontaire avant d’être placé en détention préventive à la prison centrale d’Oyem où il attendra patiemment d’être jugé pour son crime.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop