lundi,19 avril 2021
AccueilDerniers articlesGabon: il abusait sexuellement de sa fille et prétexte avoir été possédé...

Gabon: il abusait sexuellement de sa fille et prétexte avoir été possédé par un mauvais esprit

Niakaté Laba, un commerçant burkinabè vient d’être condamné à la peine de 10 ans de réclusion criminelle dont 34 mois de sursis par la Cour criminelle ordinaire de Libreville pour viol sur mineure de moins de 15 ans. Et pour cause, ce dernier a abusé sexuellement de sa propre fille avant de rejeter l’anathème sur une supposée emprise maléfique.

Depuis la reprise de la session criminelle, des cas de tous genres sont exposés aux juges qui s’évertuent à rendre tant bien que mal la justice. Et cette fois, un père de famille répondant au nom de Niakaté Laba aurait, en 2013, abusé de sa propre fille mineure au quartier STFO. L’affaire avait fait grand bruit à l’époque après que la victime eut décidé de tout révéler à ses amies.

Interpellé, le papa mis en cause, se mue en équilibriste en changeant régulièrement de version de faits. Du commissariat au Parquet de la République, il avoue puis nie tout en bloc. Appelé à la barre après avoir passé 7 ans derrière les barreaux de la prison, Niakaté Laba a tenté de se dédouaner en indiquant que « J’ai abusé de ma fille sous l’influence de mauvais esprits », a-t-il indiqué. 

Il poursuit en affirmant devant toute la Cour son amour démesuré pour sa fille de tout son cœur. La victime a, pour sa part, revêtu le masque d’un être abattu. Certainement consécutivement au dilemme auquel elle est confrontée. Occasion choisie pour la défense assurée par Me Fatou Mavioga, de mettre en exergue les impacts négatifs de l’absence de Niakaté Laba auprès de sa famille. 

Laquelle serait précarisée et abandonnée à elle-même. Par conséquent, l’avocate a sollicité des circonstances atténuantes pour le bien de sa famille. Une suggestion prise en compte par la Cour criminelle de Libreville qui l’a reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans et condamné à 10 ans d’emprisonnement dont 34 mois avec sursis. Compte tenu du temps passé dans les geôles de la prison centrale de Gros-Bouquet, Niakaté Laba n’aura plus que quelques mois à y passer.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion