jeudi,24 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : il abat le mari de sa mère de sang froid...

Gabon : il abat le mari de sa mère de sang froid au motif qu’il le cocufiait

Connu pour son exploitation aurifère artisanale, le district d’Eteke a connu l’un des crimes les plus incompréhensibles de son histoire. En effet,  la Cour criminelle de Mouila a récemment condamné à 20 de prison Jean Claude Nzoma pour l’assassinat de Daniel Ngonga. Selon le récit du quotidien L’Union, le mis en cause n’aurait jamais apprécié le mari de sa mère qu’il suspectait également d’entretenir une relation avec sa concubine qui appartient à la communauté Pygmée. 

C’est au district d’Eteke que se serait déroulée cette affaire macabre. Un matin Daniel Ngonga et son beau fils sieur Nzoma décident de se rendre en brousse afin de faire une partie de chasse. Après un long périple qui s’avérera infructueux, les deux hommes décident de rentrer au village se promettant d’y retourner en bonne période. Seulement, à quelques kilomètres du premier village habité, le jeune homme charge discrètement son arme et tire à bout portant sur son beau-père

Une fois son acte accompli, il se rend au village où il raconte une version le disculpant. En effet, il serait arrivé en larmes et aurait prétendu avoir accidentellement abattu Daniel Ngonga. Informé le chef de regroupement entreprend d’aller déclarer le prétendu accident à la brigade de gendarmerie de la localité. Lors de l’audition, le beau-fils rapporte la même version d’une balle partie sans intention avant de craquer sous la pression des enquêteurs qui peinent à croire à cette histoire trop simpliste à leur goût. 

Le beau-fils donne alors  la réelle version des faits en indiquant que la virée en brousse était un motif pour en finir avec son beaupère loin des regards des villageois. Poursuivant son témoignage, il indique aux limiers que ce dernier lui manquait de respect et surtout le cocufiait avec sa bien-aimée. Écroué puis présenté à la barre, l’inculpé aurait avoué ne pas apprécier son beau-père depuis toujours et réitère l’avoir surpris avec sa concubine. 

Toutefois, la présumée concubine infidèle et incestueuse niera en bloc toute relation avec le défunt. Prenant ses réquisitions le ministère public demandera 10 ans de prison à l’encontre du mis en cause. Sauf que la Cour n’y tiendra pas compte puisqu’elle condamnera sieur Jean Claude Nzoma à 20 ans de prison après l’avoir reconnu coupable d’homicide volontaire.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt