samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Igambas Ikinda claque la porte du PDS «familial» de Me Ndaot

Gabon: Igambas Ikinda claque la porte du PDS «familial» de Me Ndaot

Ecouter cet article

Cadre du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PSD), Jean Jacques Igambas Ikinda vient de poser sa démission de l’organisation politique présidée par Maître Séraphin Ndaot. En désaccord avec le fonctionnement du Parti, poussé à la sortie, cet opposant chevronné reprochant au président du PDS son positionnement politique ambigu et son népotisme au sein du parti qui fait la part belle aux seuls membres de sa famille. 

C’est assurément un coup dur pour Séraphin Ndaot Rembongo et la crédibilité de formation politique le parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS). Cette organisation politique dirigée par l’ancien maire de Port-Gentil vient d’enregistrer le départ de Jean Jacques Igambas Ikinda, du reste, membre du bureau national et conseiller du président du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS). 

Autant dire que les reproches ne manquent pas au PDS  pour son président notamment et son plus proche entourage. Dans son chapelet de récriminations, Jean Jacques Igambas Ikinda fustige et dénonce  « la promotion des membres de son proche entourage pour ne pas dire familial et le positionnement plus ou moins ambigu de sa formation politique », souligne le quotidien l’Union. On peut aisément lire dans ces propos une volonté manifeste de contester le choix porté par le parti sur Carmen Ndaot, fille de Séraphin Ndaot Rembongo pour intégrer le gouvernement, nonobstant la passivité et l’inactivité qu’on lui reconnaît. 

Sur le positionnement politique, Jean Jacques Igambas Ikinda fustige la posture équilibriste de son président qui est opposant sans véritablement l’être. En d’autres termes, pour son ancien conseiller Séraphin Ndaot Rembogo serait un opposant de nom. D’ailleurs le PDS bien que se réclamant de l’opposition a tout de même signé le pacte social initié par le président de la République Ali Bongo Ondimba. En outre « Le Parti a également pris une part active au dialogue d’Angondjé d’où la nomination de  Séraphin Ndaot Rembogo comme président du Conseil National de la Démocratie et de sa fille au gouvernement », soulignent toujours nos confrères de L’Union

Frondeur et donc inconvenant pour les objectifs du Parti, Jacques Igambas Ikinda a également dénoncé dans sa lettre de démission datée du 2 février 2020,  « l’attitude ouverte des responsables des structures du parti qui tiennent des réunions et mènent des actions sans m’en associer ni m’informer. Et aussi, la dernière cérémonie de présentation des voeux, j’ai été volontairement écarté »

Une défection qui vient s’ajouter à celle des ex membres comme Flavien Franck Rebela actuel actuel secrétaire général exécutif du MODEP et Stéphanie Inguiessi désormais député du PDG. 

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Enami Shop