Gabon: identification des agents verbalisateurs, la mesure de la police pour lutter contre le racket

Le gilet de l’agent verbalisateur des Forces de police © Montage GMT

C’est par le moyen d’un communiqué publié ce jeudi 25 avril 2019 que la préfecture de Police a annoncé des mesures pour enrayer le phénomène de racket orchestré par des agents des forces de l’ordre sur les taximen et autres opérateurs économiques. Dorénavant, seuls les agents portant un gilet avec un identifiant pourront verbaliser, sans quoi, des numéros de dénonciation ont été mis en place.



La Préfecture de Police désireuse de redorer le blason de l’agent de forces de l’ordre trop souvent caricaturé pour les actes de racket à foison, s’est résolue à mettre en place une nouvelle mesure visant à enrayer le racket. Elle a pour objectif de faire reculer ce phénomène mais aussi celui de l’abus d’autorité de certains agents sur la voie publique.

Ainsi, par l’entremise de ce communiqué, elle informe les populations de la mise en place du gilet de l’agent verbalisateur. CAK083 pour Akanda et COW072 pour Owendo. Dans la même veine, elle énonce les conditions cumulatives devant être respectées par l’agent verbalisateur. « Ce gilet devra être porté au moins par l’agent verbalisateur dans chaque dispositif déployé sur le terrain et aura un identifiant selon son unité d’affectation. Tout agent interpellateur n’arborant pas ce gilet n’est pas autorisé à vous verbaliser sauf cas de force majeure », précise-t-il.

Autre élément qui pourrait freiner un tant soit peu les dérives de certains agents des forces de l’ordre, la mise à disposition au public de contact direct pour les agents véreux ou qui se seraient rendus coupables de fait de racket ou d’abus d’autorité. « L’usager qui se sentirait lésé pourrait se rapprocher des responsables de l’unité ou contacter le 04.18.12.12 ou 05.81.81.81 sur whatsapp », indique le communiqué. Il convient néanmoins de préciser que ces mesures ne seront applicables que dans les communes d’Akanda et d’Owendo pour l’instant.

Laissez votre commentaire