dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Houangni Ambouroue condamne les propos du député français Bruno Fuchs

Gabon: Houangni Ambouroue condamne les propos du député français Bruno Fuchs

La sortie du député français Bruno Fuchs qui a déclaré que le chef de l’État actuel, « Ali Bongo Ondimba n’était plus en capacité de diriger le pays depuis plusieurs mois », n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. La dernière en date est celle du ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques et député du 1er arrondissement  de Port-Gentil qui a jugé ces propos comme acharnement à l’égard du numéro un gabonais et a déclaré qu’une telle sortie paraît inopportune.  

Choqué par les propos du député français, le membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG) a tenu à le recadrer sur l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba. A cet effet, il a relevé que contrairement à ses insinuations ce dernier a « plein usage de toutes ses facultés motrices, linguistiques et cognitive »

Pascal Houangni Ambouroue a indiqué que la preuve de cette pleine capacité a été donnée lors de la traditionnelle allocution de fin d’année le 31 décembre 2018, soit trois mois après son accident vasculaire cérébral, mais surtout par le fait que le chef de l’Etat  préside les Conseils des ministres avec une  fréquence d’au moins un Conseil par mois. « Il a présidé le conseil supérieur de la magistrature, il a présidé aux côtés de ses Homologues le Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEEAC », a-t-il indiqué.

Très incisif, le membre du gouvernement a relevé qu’en matière de transparence dans la publication des bulletins de santé des chefs d’État  la France n’était pas forcément un exemple en la matière. Il en tient pour preuve la situation de l’ancien François Mitterrand qui « bien que longtemps malade au cours de ses deux mandats n’a jamais publié son vrai bulletin de santé aux Français ». « Cet acharnement sur le Chef de l’Etat gabonais me paraît inopportune et dangereusement contre productif pour la bonne marche des liens privilégiés entre les Républiques Soeurs de la France et du Gabon », a martelé Pascal Houangni Ambouroue.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt