Gabon: Hervé Opiangah fustige les dérives actuelles au sommet de l’État

Gabon Gabonmediatime 13 (3)
Le président de l'UDIS Hervé Patrick Opiangah © D.R.

Le samedi 13 juillet 2019, l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS) a organisé dans un hôtel de Libreville une journée de réflexion dénommée « Rencontre Citoyenne » qui avait pour objectif d’édifier ses militantes et militants sur les valeurs de cette formation politique qui défend l’action du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Occasion choisie par son président Hervé Patrick Opiangah de s’exprimer sur la situation du pays qui selon lui est provoquée par des dérives orchestrées par certaines personnalités.



C’est  en présence de milliers de militants, du directoire, des cadres et des présidents des cellules que le président de l’UDIS a tenu à communier avec sa base dans le cadre d’une rencontre qui s’est voulue citoyenne. Une manifestation qui s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des activités du parti entamé il y a plusieurs mois.  

 Après le mot de bienvenue de la présidente du comité d’organisation de l’évènement, le Président du parti a dans un discours franc et engagé fait tour à tour l’historique de la création de l’UDIS, qui comptabilise à ce jour 17 existence, l’engagement de cette formation politique dans la lutte contre l’injustice, le tribalisme, la gabegie et  l’impunité et les valeurs qui fondent le parti. 

Gabon Gabonmediatime 13 (4)
Une vue des militants de L’UDIS

Outre la défense de la justice, de la dignité ou encore du développement harmonieux du Gabon dans toutes ses composantes, Hervé Patrick Opiangah a tenu lors de son intervention à réaffirmer sa « fidélité  et attachement au Chef de la Majorité Républicaine et Sociale pour l’Emergence Ali Bongo Ondimba »

Dans un discours de vérité, il n’a pas manqué toutefois de fustiger certains comportements et agissements susceptibles de compromettre la cohésion nationale. « Je condamne sans ambiguïté les dérives actuelles.

Je denonce les gens qui profitent de la convalescence du Chef de l’Etat pour se livrer à ces comportements qui tendraient à remettre en cause la cohésion nationale et les équilibres établis », a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire