Gabon: Guy Christian Mavioga décline ses ambitions pour Pizolub

Pascal Houangni Ambouroue installant Guy Christian Mavioga dan son fauteil de DG de Pizolub © D.R

Nommé en Conseil des ministres le 26 février dernier le nouveau directeur général de la Société gabonaise PIzo de formulation de lubrifiant (Pizolub) Guy Christian Mavioga a pris officiellement ses fonctions ce vendredi 15 mars 2019 à Port-Gentil. Désormais à la tête de cette entreprise, ce dernier n’a pas manqué de décliner ses ambitions pour donner un nouveau souffle à son activité.



Présidé par le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, en présence du maire de la Commune de Port-Gentil Gabriel Tchango et de plusieurs autres personnalités de la province et de l’ensemble du personnel de la structure, la cérémonie d’installation du nouveau directeur général de Pizolub a eu lieu ce vendredi 15 mars 2019. Il remplace à ce poste Joël Pono Opapé qui l’occupe depuis mars 2018.

Au cours de cette cérémonie, le président du conseil d’administration de cette entreprise n’a pas manqué de saluer le travail abattu par le directeur sortant qui a permis de stabiliser les finances de cette structure. Ainsi, en 10 mois de présence à la tête de Pizolub Joël Pono Opapé  aura reussi à garder à flot l’activité avec le concours de l’ensemble du personnel, ceci malgré un contexte conjoncturel difficile.

Dans son discours de circonstance, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue tout en félicitant le nouveau responsable de cette entreprise créé le le 22 septembre 1978 et exerçant dans le secteur de production et de la commercialisation de lubrifiants et emballages, il a rappelé à ce dernier et à l’ensemble de ses collaborateurs la nécessité d’instaurer un « climat de travail apaisé mais aussi de produire des résultats positifs ».

L’arrivée de Guy Christian Mavioga à la tête de Pizolub marque un tournant décisif pour cette entreprise, qui accueille un manager rompu à la tâche et ayant déjà exercé dans le secteur des hydrocarbures. En effet, il a occupé le poste de directeur général adjoint, chargé des hydrocarbures à la Caisse de Stabilisation et de Péréquation au Gabon puis président du Conseil d’administration de ladite entreprise.

Profitant de cette occasion, il a décliné ses ambitions pour redynamiser les activités de cette entreprise, sollicitant d’ailleurs l’appui du ministère de tutelle, notamment par « la classification de Pizolub parmi les entreprises pétrolières, pour permettre de rentrer dans une compétitivité cohérente, en phase avec le plan de relance économique; la revalorisation du poids des actions de l’entreprise, pour oxygéner les fonds propres et l’ouverture du capital à d’autres partenaires, tels que Gabon Oil Company (GOC) », a-t-il souligné.

Laissez votre commentaire