Gabon: GSEZ devise avec ses partenaires

Gabon Special Economic Zone (GSEZ) rencontre ses partenaires © D.R

Organisé ce mardi 26 février 2018 à la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, la rencontre annuelle de Gabon Special Economic Zone (GSEZ) avec ses partenaires, a permis à l’entité dirigée par Gagan Gupta d’évoquer plusieurs points clés. Ainsi, les préoccupations sociales, sociétales et environnementales ont tour à tour été évoquées.



Ce mardi 26 février 2018 a été l’occasion pour Gabon Special Economic Zone (GSEZ), d’évoquer avec ses partenaires plusieurs points clés. Ainsi, entre préoccupations sociales, sociétales, environnementales, éthiques, droits de l’Homme et consommation, les échanges ont permis de mettre l’accent sur les diverses responsabilités de l’entreprise.

En effet, cette traditionnelle rencontre annuelle, avait pour but de présenter les atouts de GSEZ en matière de mécanismes de gestion des plaintes, tout en abordant les projets à venir. Les échanges avec les parties prenantes notamment les populations environnantes, se sont donc effectués dans une démarche constructive et surtout participative.

C’est donc dans cet esprit, que Ghyslain Pothier responsable performances ESG (environnementaux, sociaux et gouvernance) de GSEZ, a indiqué devant l’assemblée « Nous avons mis en place toute la structure de santé, sécurité, environnement et aspects sociaux (…) obtenu les normes ISO 9001, 14 001 et 18 001 qui couvrent les aspects de gestion, environnement et santé-sécurité ».

Par ailleurs, GSEZ a déployé de gros « efforts pour les communautés » avec notamment le programme « Vision pour tous, la mise en place d’une caserne de sapeurs-pompiers à Nkok qui pourra aussi intervenir au niveau de Ntoum et ses environs ». De plus, pour Ghyslain Pothier, « les données environnementales recueillies permettront de définir des plans d’actions et apporter des correctifs aux éventuels cas de pollution de toutes sortes».

Si les riverains présents à cette rencontre ont souligné « beaucoup d’effets pervers » liés à la création de la ZERP de Nkok, la direction de l’entité s’est voulue rassurante. Elle a notamment pris l’engagement « d’influencer les usines de la Zerp avec les fournitures de services pour améliorer leurs pratiques en termes de santé, sécurité ou environnement ».

Laissez votre commentaire