Gabon: GSEZ Airport s’allie à EGIS pour la construction de l’aéroport d’Andeme

Illustration © D.R

Après avoir été sélectionné en juin dernier pour la gestion et la construction du futur aéroport international de Libreville, GSEZ Airport vient de signer un accord de partenariat visant à donner vie à ce projet d’envergure. Ainsi, le groupe EGIS dont l’expérience et l’expertise ne sont plus à démontrer en matière de construction d’infrastructures, vient de se voir confier le rôle de partenaire de gestion de ce projet.



C’est à la faveur d’un communiqué rendu public ce jeudi 2 août, que GSEZ Airports et le groupe EGIS ont conjointement annoncé la signature d’un accord concernant la gestion de l’aéroport d’Andeme. En effet, en confiant à EGIS le rôle clé de partenaire de gestion de ce projet, GSEZ Airports, s’offre les services d’un géant mondial en la matière. EGIS sera donc vraisemblablement le concepteur et le constructeur du tout nouvel et tant attendu aéroport d’Andeme.

Situé à Nkoltang, le projet durera 36 mois en comptant la conception, la construction, la sécurité et bien sûr les services liés à l’environnement. Près d’une trentaine d’experts seront déployés pour en cerner tous les aspects notamment la planification aéroportuaire, la conception technique, la gestion des risques et plus de 600 ouvriers y travailleront à plein temps.

Gagan Gupta en félicitant « EGIS d’avoir signé ce contrat avec GSEZ Airports », a rappelé que « la connaissance et la compréhension qu’EGIS a du contexte local et son expérience en matière de construction d’aéroports, permettront aux deux groupes de fournir un aéroport de pointe à Libreville ». Francis Brangier directeur général d’EGIS a quant à lui indiqué que « son équipe aéronautique uniformisera son expertise internationale et locale en une approche synergique en vue de la livraison du projet de développement du nouvel aéroport international de Libreville ».

Au regard de la célérité avec laquelle GSEZ mène à bien ses projets dans le pays à l’image du New Owendo International Port (NOIP), on peut s’attendre à ce que ce projet voit le jour dans les délais. Il devrait ainsi transformer Libreville en « un hub aéroportuaire en Afrique centrale et de l’Ouest » et ainsi rendre le pays de plus en plus attractif.

Laissez votre commentaire