Gabon: grève générale dans le secteur pétrolier

© D.R

Ce mardi 11 décembre 2018 l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) ont lancé officiellement un mouvement de grève général dans l’ensemble du secteur pétrolier et activités connexes. Cette montée de tension fait suite à l’ultimatum lancé au gouvernement qui semble t-il est resté lettre morte, obligeant la structure syndicale à hausser le ton très tôt ce matin.

C’est au terme d’une assemblée générale organisée le 3 décembre dernier à Libreville que les employés du secteur pétrolier et activités connexes avaient décidé du dépôt d’un préavis de grève sur la table du premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Ce préavis courait jusqu’au lundi 10 décembre 2018 à 23 heures 59 minutes.

Sauf que malgré la bonne volonté affichée par l’organisation syndicale qui regroupe près de 3 000 adhérents, le gouvernement est resté muet face à leurs revendications et donne l’impression d’un total mépris vis à vis des travailleurs gabonais qui réclament simplement l’amélioration de leurs conditions de vie.  C’est donc fort de ce constat que l’Onep a déclenché ce mardi à 06 heures au sein de toutes les installations (sites et bases) des entreprises du secteur pétrolier et activités connexes, une grève générale pour une durée de trois (3) jours.

Pour rappel, l’organisation syndicale a conditionné un retour d’accalmie par la satisfaction de plusieurs revendications notamment « la réintégration, immédiate et sans condition, de l’ensemble des six travailleurs gabonais licenciés illégalement par Total Gabon, avec paiement des salaires dus » ou encore la satisfaction des dix- huit points dits de « droit ».

Laissez votre commentaire