vendredi,18 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: grève des étudiants de l'IST pour non-dépôt de leurs résultats 2018-2019...

Gabon: grève des étudiants de l’IST pour non-dépôt de leurs résultats 2018-2019 à l’ANBG

C’est par le biais d’une note d’information rendue publique le jeudi 30 juillet dernier que le Collectif des etudiants de L’Institut supérieur de technologie (IST) a informé son administration de l’entame d’une grève illimitée à compter de ce mardi 4 Août 2020. Un mouvement d’humeur qui trouve son origine dans la nontransmission des résultats de l’année académique 2018-2019 à l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG). 

A l’instar des universités publiques, les grandes écoles ne semblent pas épargnées par le virus de de la lenteur administrative et de la gestion abracadabrantesque des notes. C’est notamment le cas à l’Institut supérieur de technologie (IST) où les étudiants, exaspérés par le silence de leur administration face aux difficultés auxquelles ils font face, ont décidé d’entamer une grève à partir de ce jour. Au coeur du mécontentement des apprenants, la nontransmission des résultats académiques de l’année 2018-2019 à l’Agence gabonaise de bourses du Gabon (ANBG).  

Un fait inédit pour les étudiants de cette école qui, en dépit des carences qu’elle présente depuis quelques temps, ont toujours su se contenter de ce qui leur était offert. Autant dire que ce qui s’apparente à un boycott dans l’acquisition des bourses de ces jeunes Gabonais et Gabonaises, est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Un ras le bol qui n’a pas tardé à se manifester dans les faits par de fortes mobilisations dans l’enceinte de l’IST. 

Pour rappel, avant les étudiants, ce sont les enseignants qui avaient paralysé pendant plus de six mois cet établissement supérieur durant l’année écoulée. Ces derniers remettraient en cause le management de la nouvelle directrice générale Viviane Boule qui serait arrivée à la tête de cette école sans avoir pris part à l’élection des chefs d’établissement d’enseignement supérieur.

« L’équipe pédagogique est non seulement majoritairement composée par un seul groupe ethnique mais est surtout divisée en camps ennemis; ce qui pose un véritable problème de coordination du travail au sein de cet établissement, chacun faisant comme bon lui semble », a dénoncé un proche de l’administration qui a requis l’anonymat. Fraîchement promu en qualité de ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda est donc attendu par les étudiants qui sont disposés à lever le pied en cas de transmission de leurs résultats à l’ANBG afin de bénéficier de leurs allocations d’études. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt