Gabon: la grève de l’Onep réduit à néant la production de VAALCO

© Gabonreview

Alors qu’une grève de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) déclenchée le dimanche 24 mars 2019 sur le Terminal Petroleo Nautipa paralyse l’activité de la compagnie texane, cette dernière a déjà accusé de grosses pertes en termes de volume. Ainsi, produisant environ 14000 barils par jour, la société spécialisée dans l’exploration d’hydrocarbures, comptabilise d’ores et déjà des pertes évaluées à plus de 70000 barils soit une perte sèche de près de 5 millions de dollars.



L’interruption ce mardi des activités des travailleurs du bloc Etame Marin, de la société spécialisée dans l’exploration d’hydrocarbures, est en train de faire perdre des millions de dollars à l’opérateur. Ainsi, cette paralysie des opérations sur le terminal Petroleo Nautipa, à l’origine de l’arrêt des opérations sur l’ensemble des plateformes pétrolières de Vaalco, impacte négativement la production nationale.

En effet, évaluée à plus de 5 000 000 de tonnes sur l’année soit 14 000 barils par jour, la production pétrolière de Vaalco est fortement impactée par cette grève de l’ONEP. En clair, depuis le déclenchement de cette grève, ce sont pas moins de 70000 barils de brut qui ont été perdus par l’opérateur américain et le Gabon, soit une perte sèche de près de 5 millions de dollars.

Réclamant notamment des congés annuels qui n’ont pas été pris en compte par le producteur texan, l’influent syndicat des travailleurs du secteur pétrolier gabonais a indiqué que cette grève allait se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine si les revendications n’étaient pas satisfaites. Autant dire que l’entreprise texane devrait accumuler les pertes.

En baisse de près de 10% en 2018, la production pétrolière du Gabon est évaluée à 203 000 barils par jour répartis entre les différents acteurs du secteur. Cette ressource qui représente près de 80% des exportations gabonaises et plus de 60% des recettes fiscales, constitue encore la principale source de revenus de l’Etat.

Laissez votre commentaire