Gabon: «Grand Oyem», un projet d’envergure pour le développement

Présentation du projet «Grand Oyem» aux populations du Woleu © D.R

C’est lors de la double cérémonie d’installation du Maire de la Commune d’Oyem,  Christian Abessolo et du Président du Conseil Départemental du Woleu, Désiré Owono qu’à été presenté le projet dénommé « Mboura Oyem » traduit littéralement par «Grand Oyem». Cette ambition portée par le parti démocratique gabonais (PDG) se focalise sur l’amélioration des conditions de vie des populations, l’autonomisation des jeunes, la création des Activités Génératrices de Revenus (AGR), la construction et l’entretien des routes et le développement des activités agricoles.



Régnant en maîtres dans la sphère politico-décisionnelle dans le chef-lieu du Woleu-Ntem, les élus PDG se mettent à rêver grand. Cette ambition vient d’être révélée via le projet « Grand Oyem » qui a pour objectif d’orienter les actions de développement prioritaires dans la commune d’Oyem et dans le Département du Woleu. Cet projet qui traduit la volonté du PDG d’accélérer le développement de cette partie du pays devra donc être concrétisé par Christian Abessolo et Désiré Owono respectivement installés en qualités de maire et président du conseil départemental.

Selon ces élus, « Mboura Oyem » se veut être le canal d’amélioration des conditions de vie des oyemois mais aussi une source d’opportunités pour sa jeunesse. Et cela passera par la mise en place d’activités génératrices de revenus dans tous les secteurs innovants et la modernisation optimale du tronçon routier. In fine, il vise à faire du département du Woleu et de la commune d’Oyem, des exemples de gestion et de management des collectivités locales.

Pour Renaud Allogho Akoue, ce projet n’est pas une utopie mais une vision claire et atteignable. « Ceci est un projet de société qui devra orienter les actions de développement prioritaires dans la commune d’Oyem et dans le département du Woleu. À l’unisson, tous les fils et filles du Gabon vont le réaliser », a-t-il confié. Avant de rappeler que « Face aux enjeux de développement du Woleu, il n’y a plus de parti politique, mais de la volonté des acteurs à booster le développement de la localité », a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire