mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: «Grand Kallet» serait-il de nouveau incarcéré injustement?

Gabon: «Grand Kallet» serait-il de nouveau incarcéré injustement?

C’est en tout cas ce que semble penser une source bien informée. Mouendou Mbina Armel, affectueusement appelé “Grand Kallet”, aurait été emprisonné pour “outrage au président de la République” après avoir été interpellé au commissariat de Nzeng-Ayong. 

L’affaire pourrait faire grand bruit. Celui qui avait été arrêté il y a quelques mois avec Stempy Obame et Alain Mbella, avant d’être relaché il y a quelques semaines, vient à nouveau de retrouver les barreaux. En effet, Mouendou Mbina Armel, plus connu sous le pseudonyme de “Grand Kallet” a été interpellé au commissariat de Nzeng-Ayong la semaine dernière, alors qu’il a été appelé par les agents pour récupérer son véhicule confisqué lors de son arrestation.

« Vendredi dernier, on l’a appelé au commissariat de Nzeng-Ayong pour récupérer son véhicule qui avait été gardé lorsqu’il a été enfermé pendant neuf mois au B2, avec les Stempy et Alain Mbella. En allant récupérer son véhicule, au sortir du commissariat il a fait venir un gars avec qui il a fait un live pour expliquer et montrer l’état de son véhicule », nous a confié une source très proche de la victime.

Ainsi, dans son live facebook, le “Grand Kallet” aurait eu des propos durs contre le pouvoir en place. Seulement, un agent aurait regardé cette vidéo et décidera d’agir. « Remonté contre le système, il s’est un peu lâché et il y a un agent qui a fait signe au commandant qui a demandé à ce qu’on le prenne et qu’on l’amène au commissariat. Donc ils l’ont ramené au commissariat du 5ème arrondissement de Sogatol où il a passé le weekend. Ensuite il  a été envoyé au parquet où il a été auditionné », a ajouté la source.

Après son audition, le parquet n’ayant visiblement rien trouvé de compromettant contre lui aurait décidé de lui coller un nouveau motif d’inculpation. « Aujourd’hui, en l’absence d’éléments probants, ils lui ont collé un  nouveau motif, en l’occurrence l’outrage au Chef de l’Etat qui l’a renvoyé en prison », a renchérit la source.

Pour rappel, Mouendou Mbina Armel avait été arrêté en janvier dernier chez lui par des éléments non identifiés qui avaient ouvert le feu sur lui. Les raisons de son arrestation n’avaient pas été évoquées à l’époque. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion