Gabon: le gouvernement relance le projet «Grande Mayumba»

© D.R

Annoncé comme une initiative innovante d’investissement et de développement, le projet « Grande Mayumba » lancé en avril 2011, était jusquelà au point mort. Ainsi, pour relancer ce projet ambitieux, le gouvernement gabonais par l’intermédiaire du ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga a signé ce mardi 13 novembre à Libreville, un nouvel accord avec la société SFM Africa Limited représenté par son président exécutif Alan Bernstein.

Initiative innovante d’investissement et de développement visant à développer les droits d’utilisation des terres dans divers domaines, le projet « Grande Mayumba » situé dans la région éponyme, est un projet à la fois innovant et respectueux de l’environnement. Ainsi, dans l’optique de le redynamiser, le ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga, a signé un nouvel accord avec SFM Africa Limited, représenté par Alan Bernstein.

En effet, initié en avril 2011 et au point mort depuis 2015 suite à un différend, le projet « Grande Mayumba » va donc prendre un nouvel élan. En marge de cette signature, le ministre de l’Economie a d’ailleurs souligné l’importance « Pour la République gabonaise » de ce projet qui est « véritablement un projet de développement durable ». Il permettra d’accélérer la transformation structurelle dans les domaines de la foresterie, de l’écotourisme, de l’agroalimentaire, de la pêche et de l’environnement.

A noter que ce nouvel accord « beaucoup plus solide qui permettra pour l’avenir de fonder un partenariat plus vaste et plus dynamique, entre les deux parties », permettra également à SFM Africa de « redémarrer ses investissements et ses activités mais également montrer une voie sur le développement durable au Gabon » comme l’a indiqué son Président exécutif Alan Bernstein.

En outre, pour Alan Bernstein, il constitue « un message important vis-à-vis des investisseurs extérieurs qui pourront voir et constater la somme de travail qui ont permis cet aboutissement ». Pour rappel, la Grande Mayumba Development Company est issue d’un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et SFM Africa Limited, en vue de consolider et développer une superficie forestière de 631 100 ha et une zone marine de 260 900 ha.

Laissez votre commentaire