jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneGabon-Gambie: derrières les 23 panthères, une imposante délégation de 22 personnes à...

Gabon-Gambie: derrières les 23 panthères, une imposante délégation de 22 personnes à Banjul 

Ecouter cet article

Alors que pour les spectateurs, la délégation des Panthères pour le déplacement en Gambie devait se composer de 23 panthères auxquelles devaient se greffer quelques membres du staff triés sur le volet, c’est finalement la quasitotalité des membres de la Fédération qui effectueront le déplacement. Comme le révèle une note datée du 2 novembre dernier et signée de la secrétaire générale adjointe de la Fédé Lucie Manon, ce sont pas moins de 22 personnes qui iront à Banjul dont les frères Aubameyang et Lemina.

A quelques jours d’une double confrontation Gabon-Gambie cruciale pour l’avenir de la sélection et le football gabonais, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) vient une nouvelle fois de briller par son amateurisme. Et pour cause, incapable de générer des flux financiers capables d’entretenir le football même au niveau amateur ou encore la formation, et de s’autofinancer, celle-ci semble pourtant encline à disposer allègrement du budget de l’Etat. 

En effet, à travers une note signée de la secrétaire générale adjoint de la Fédé Lucie Manon, il ressort que le match Gabon-Gambie devrait coûter une petite fortune au contribuable puisque ce sont pas moins de 22 membres du staff qui iront à Banjul. 22 membres parmi lesquels les frères Aubameyang et Lemina, dont le rôle et l’importance dans ce groupe restent à ce jour indéterminés.

Présents aux côtés de leur père Pierre Aubame qui n’est autre que le manager des Panthères, les frères de Pierre Emerick et celui de Mario, profiteront donc pendant une dizaine de jours « des frais de transport, d’hébergement, de restauration et de mission à la charge du budget du ministère de la jeunesse et des Sports ». Si l’on y ajoute la délégation du ministère et celle de l’ONDSC, ce sont donc quasiment 70 personnes qui iront en Gambie.

Loin d’être optimal, ce procédé visant à inclure systématiquement des membres pas toujours utiles du staff des Panthères pour les déplacements, souligne une nouvelle fois l’amateurisme d’un Pierre Alain Mounguengui décrié depuis sa réélection. Une situation qui devrait interpeller non seulement le ministre des Sports Franck Nguema, qui depuis sa nomination, n’a eu de cesse de rappeler sa volonté d’assainir le sport de haut niveau au Gabon, mais également celui du Budget qui n’a de cesse d’appeler à « l’optimisation des ressources de l’Etat ».

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop