mercredi,2 décembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Gabin Otha-Ndoumba arrive-t-il le sang à l'œil aux Impôts ?

Gabon: Gabin Otha-Ndoumba arrive-t-il le sang à l’œil aux Impôts ?

C’est sans conteste l’histoire d’un homme qui aura vaincu l’adversité, les humiliations et qui aura su rebondir au bon moment. Évincé le 28 septembre 2017 de son poste de directeur adjoint de la direction des vérifications fiscales, Gabin Otha-Ndoumba a, à la faveur du Conseil des ministres du 02 octobre 2020, été nommé directeur général des Impôts. Une ascension qu’on dirait méritée mais qui fait place à toutes sortes de supputations sur le tournant que devrait prendre son mandat à la tête de cette administration. 

Dans sa parution n°480, l’hebdomadaire La Loupe fait un grand echo du retour de cet inspecteur central des Impôts, formé au Burkina Faso. Un retour qui intervient après une longue traversée du désert à la suite de son éviction  de la direction des vérifications fiscales. En effet, en septembre 2017, il avait été débarqué de cette direction au profit de Landry Bonango Ngotogo, inspecteur central des Impôts et proche d’Ali Akbar Onanga. 

Dès lors, vivant le martyr de la déchéance, sans bureau ni affectation, cet inspecteur central des Impôts sera jeté à la direction provinciale des Impôts de l’Estuaire où « sous le regard bienveillant de Jean Serge Ogoula, le directeur provincial des Impôts de l’Estuaire de l’époque, Gabin Otha-Ndoumba et ses collègues d’infortune occupent leurs journées, comme ils peuvent. Entre contrôles des contribuables et échanges autour de ce qu’ils étaient autrefois… les jours, les mois et les années passent », relate l’hebdomadaire. 

Dans cette tendance à éjecter les collaborateurs sans tout autre forme de procès, l’ancien directeur général François Auguste Akomezogho et son directeur de la direction de la Législation Brice Reteno Ndiaye sont pointés du doigt. Mais le 02 octobre 2020 les choses prendront une tout autre tournure avec des nominations fleuves au sein de la Direction générale des Impôts et l’ascension fulgurante de Gabin Otha-Ndoumba à la tête de cette administration. 

Sauf que si ce retour en grâce sonne comme un coup de chance, la réaction du désormais patron des Impôts est scrutée à la loupe. Aurait-il à coeur de régler les comptes à ses anciens bourreaux ? C’est la question qui depuis lors taraude les esprits dans les couloirs de l’administration des Impôts. Mais audelà des suspicions de velléité de vengeance, Gabin Otha-Ndoumba est attendu au tournant sur la question de la gestion surtout où cette administration fait face à des mouvements d’humeur de ses agents. « Comment compte-t-il ramener la sérénité au sein de cette administration qui a réinsé les sans bureau fixe ou sans emploi ? Et suivant cette complication, pourra-t-il répartir équitablement les différentes directions en fonction du nombre de provinces de notre pays ? Va-t-il, contrairement à tous ses prédécesseurs formés en France, démontrer que les fiscalistes formés sous les tropiques sont moins outillés en matière de gestion des hommes et des deniers publics ? », se questionne La Loupe

 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion