Gabon: la FSBO en lutte contre les violences faites aux femmes

© D.R

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée ce dimanche 25 novembre 2018, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille a publié sur sa page Facebook une vidéo mettant en scène une altercation entre un homme et une femme. L’occasion pour cette association d’afficher sa volonté de combattre toutes les formes de violence que subissent les femmes au Gabon.

Depuis quelques jours, une vidéo, affichant un homme et une femme se disputant violemment, circule sur les réseaux sociaux.  La scène, dans laquelle la femme prend le dessus sur l’homme en l’insultant et le rabaissant, a été postée et commentée hier par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba.

« Chaque jour, les femmes, elles, subissent en silence. 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes », pouvait-on lire à la fin de la vidéo publiée sur la page Facebook de la Fondation, qui a rappelé les tristes statistiques sur la question. En effet, de nos jours, 1 femme sur 3 dans le monde subit des violences, mais seulement 11% d’entre elles osent porter plainte.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba entend par là lutter contre les violences faites aux femmes, quelle qu’en soit la forme. Retenons que les Nations Unies définissent le terme « violence à l’égard des femmes » comme « tous les actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté».

Louable, l’initiative de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille reste néanmoins minime, tant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes est passée sous silence dans notre pays. Rappelons que le hashtag #OrangeDay utilisé par la Fondation dans sa publication, fait référence au mouvement « Orange day», campagne internationale de sensibilisation, qui se matérialise chaque année par 16 journées d’action contre les violences faites aux femmes, du 25 novembre au 10 décembre. Institutions, associations et entreprises gabonaises ont donc encore l’occasion de se rattraper.

Laissez votre commentaire