Gabon: fréquemment en panne ou en manque de liquidités, à quoi servent les Gab?

Guichet automatique de banque © D.R

Malgré des résultats satisfaisants au cours de l’exercice écoulé, les banques gabonaises connaissent de nombreux aléas notamment en ce qui concerne la gestion et l’approvisionnement de leurs guichets automatiques. Ainsi, sur l’ensemble du territoire, il n’est pas rare de rencontrer des Gab hors service, au grand dam des nombreux clients de ces établissements.



Si à compter du 31 mars, « toutes les banques et établissements de microfinance devront se doter de moyens de paiement électroniques », selon une directive de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) et de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac), les nombreux problèmes rencontrés par les établissements qui disposent déjà de ce type de moyens de paiement,  suscitent des interrogations.

En effet, sur l’ensemble du territoire, il est plus fréquent de rencontrer un guichet automatique « hors-service » ou « non approvisionné », qu’un guichet « fonctionnel », au grand dam de nombreux clients obligés de faire la queue durant des heures pour retirer leur argent. Cette situation qui n’est pas le fait d’un établissement en particulier, mais plutôt de l’ensemble des opérateurs de ce secteur posent donc la question de l’utilité de ces guichets automatiques.

Par ailleurs, cette situation contraignante pour les clients, pose également la question de l’utilité des nombreuses cartes bancaires distribuées par ces établissements. Louable, la directive de la Beac et de la Cobac devra donc prendre en compte tous ces aspects, pour être appliquée de manière optimale.

Laissez votre commentaire