samedi,31 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : Franck Ping, en chantre d’une citoyenneté plus active

Gabon : Franck Ping, en chantre d’une citoyenneté plus active

La situation socio politique gabonaise continue d’être au centre des préoccupations des personnalités politiques, de la société civile et même économiques. C’est le cas de l’homme d’affaires Franck Ping, qui en dépit d’un exil forcé en France, a dans un récent entretien accordé au site Direct Infos Gabon, tenu à faire le point de la situation socioéconomique du pays invitant chaque Gabonais à se réapproprier la notion de citoyenneté, gage selon lui d’un renforcement de la liberté et d’une indépendance effective. 

Cette sortie qui intervient peu de temps après sa participation à la 1ère édition du forum « Le Gabon face aux défis d’avenir » organisé  le 7 décembre dernier à Paris, a été l’occasion pour le fils du leader de la Coalition pour la nouvelle République Jean Ping de donner son avis sur la situation économique difficile que traverse le Gabon depuis quelques années. A cet effet, il a regretté que la mal gouvernance occulte le potentiel dont dispose le pays. 

Franck Ping a au cours de cet entretien relevé que « les performances en matière de développement humain sont à mille lieues de correspondre à son potentiel économique réel ». Un constat intolérable car reléguant le Gabon au rang des pays les plus pauvres du continent. « La situation économique et le climat des affaires ne sont que le pâle reflet de l’activité politique de notre pays. Comment s’étonner du tableau  lorsque nous ne savons même plus qui dirige réellement le pays », a-t-il souligné faisant allusion sans doute à l’incertitude sur la capacité du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à assumer sa charge depuis son accident vasculaire cérébral

Interrogé sur un supposé agenda politique, l’homme d’affaires a indiqué que sa démarche ne s’inscrivait pas dans une quelconque ambition politique, mais plus dans une volonté de faire partager sa vision pour « une nation convalescente, un État malade, un peuple abandonné ». Franck Ping a plaidé pour une réappropriation de la notion de citoyenneté. « Cette citoyenneté nous devons la pratiquer. Nous ne pouvons plus nous soustraire à nos devoirs et craindre d’exprimer notre colère », a-t-il martelé.

« Je supplie chacun d’entre vous de lire la définition de la citoyenneté, et de l’apprendre par cœur. Elle sera un jour notre passeport pour la liberté et une indépendance effective. Je demeure persuadé que c’est à travers toutes ces valeurs que soulèvent notre citoyenneté et de la prise de conscience de ceux censés nous protéger que la Nation Gabonaise trouvera son salut », a relevé Franck Ping.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion