Gabon: Franck Nguema exprime sa gratitude aux populations d’Akanda

Franck Nguema et sa suppléante Jeanne Prisca Anguilet Ngovandji © D.R

Dans l’optique de rester au contact des populations de sa circonscription électorale, le député du deuxième arrondissement de la commune d’Akanda, par ailleurs ministre des Forêts et de l’Environnement, chargé du Plan climat, Franck Nguema, a organisé une messe d’action de grâce puis une cérémonie de remerciement ce samedi 9 février 2018. Occasion pour ce dernier de communier avec les populations qui avaient porté leurs voix sur lui.

GABON LIBREVILLE

Lors de cette rencontre citoyenne qui a été précédée par une messe d’action de grâce à la paroisse Saint Christophe d’Okala, il était question pour le député de cette circonscription et sa suppléante Jeanne Prisca Anguilet Ngovandji de communier avec les populations, leur exprimer  leur gratitude et les rassurer sur leur volonté d’apporter un véritable changement dans leur quotidien.

Pour l’occasion, Franck Nguema a tenu à expliquer aux populations les raisons de son entrée au gouvernement qui selon lui est la résultante « de la constance de l’homme politique ayant bénéficié de la légitimité populaire par le suffrage universel ». Il a d’ailleurs relevé que le choix porté sur sa personne par le Chef de l’Etat constituait une véritable reconnaissance alors que cela fait tout juste un an qu’il s’est lancé en politique.  

« C’est un honneur, mais surtout une preuve de confiance du Chef de l’État que je m’efforcerai à préserver, autant que faire se peut, par un travail efficace et concret au profit des populations gabonaises », a-t-il martelé.

A l’image de son mentor André Mba Obame, il a invité les populations au rassemblement car pour le membre du gouvernement Nkoghe Bekale « les Gabonais ont trop souffert depuis des années des divisions intestines, des intérêts mesquins et de l’égoïsme qui ont mené le Gabon au bord du chaos ». « Le temps est au rassemblement véritable, coûte que coûte, pour sauver notre pays. Le Gabon sera construit par tous les Gabonais, et non pas par un camp ou par un clan, qu’il soit de la majorité ou de l’opposition ou de la société civile », a lancé Franck Nguema.

Laissez votre commentaire