vendredi,21 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: Franck Nguema annonce l'ouverture d'une enquête judiciaire sur les abus sexuels...

Gabon: Franck Nguema annonce l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les abus sexuels dans le sport

Ecouter cet article

C’est le ministre des sports Franck Nguema qui en a fait l’annonce ce vendredi 17 décembre 2021 lors d’une déclaration faite devant la presse nationale et internationale sur le « Capello gate ». Sur instruction du chef de l’État, le membre du gouvernement a annoncé avoir saisi sa collègue de la Justice en vue de l’ouverture imminente d’une enquête judiciaire sur les abus sexuels dans le Football mais également dans toutes les fédérations sportives nationales.

C’est sur un mot d’introduction digne d’un Charles de Gaulle au soir de la liberté du joug allemand que Franck Nguema a donné le ton à cette déclaration devant la presse. « L’heure est grave, l’heure est très très grave », a-t-il indiqué l’air outré. Le ministre des sports faisait allusion à la sulfureuse affaire de scandale impliquant l’ancien sélectionneur des panthères du Gabon des moins de 17 ans, le désormais tristement célèbre, Patrick Assoumou Eyi alias « Capello », qui « aurait abusé sexuellement pendant des années, des centaines de jeunes garçons dans le cadre de ses fonctions d’encadreur de football », a-t-il déploré.

Des faits d’une gravité singulière qui auraient interpellé au premier degré le Président de la République Ali Bongo Ondimba qui s’est indigné. « C’est une affaire très grave et inacceptable », aurait-il martelé durant le Conseil des ministres tenu exceptionnellement en présentiel.  Fort de ce qui précède, le premier citoyen gabonais, connu pour son amour pour le ballon rond aurait sommé le ministre de tutelle de trouver une issue à cette crise naissante. En droite ligne de ces instructions, Franck Nguema a annoncé qu’il a « saisi le ministre de la Justice pour l’ouverture d’une enquête judiciaire dans la communauté de football national pour des abus sexuels », a-t-il déclaré.

Le membre du gouvernement espère que cette procédure judiciaire permettra de mettre la main sur « les auteurs et les acteurs de ces crimes odieux » commis sur des jeunes filles et garçons qui n’aspiraient qu’à devenir des footballeurs professionnels. D’ailleurs, conscient de la portée hautement significative de cette action, Franck Nguema a sollicité un élargissement de ladite enquête à « toutes les fédérations sportives nationales » car selon lui, « il s’agit d’éradiquer du milieu du sport national, tous les potentiels prédateurs sexuels qui souilleraient, dans l’obscurité et dans l’impunité totale, les valeurs du sport ». Une annonce forte qui, on l’espère, ne connaîtra pas le même sort que les enquêtes ouvertes, sous André Patrick Roponat, qui ne connaissent jamais leur épilogue.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop