vendredi,24 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: Francis Nkea lance les travaux scientifiques sur la bonne gouvernance à...

Gabon: Francis Nkea lance les travaux scientifiques sur la bonne gouvernance à l’IUSO

Ecouter cet article

C’est le vendredi 14 mai 2021 que s’est ouvert à l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO) la première journée des études sur la bonne gouvernance baptisée Lareso-Iuso. Placé sous le thème « gouvernance approche conceptuelle et savoirs endogènes », cette réflexion épistémologique a eu lieu en présence du ministre en charge de la lutte contre la corruption, Francis Nkea Ndzigue. 

C’est à l’auditorium de l’Institut universitaire des sciences de l’organisation que s’est déroulée la cérémonie de lancement des études scientifiques autour des questions relatives à la bonne gouvernance. Des réflexions épistémologiques allant de ce concept à géométrie variable aux mécanismes de mise en œuvre, les panélistes ont tour à tour scruté l’environnement national. À cet effet, la Directrice générale de l’IUSO-Gabon a rappelé l’intérêt desdits travaux.

« Attention aux notions, discours et réalité politique voir économique souvent associé à la gouvernance dans un pays. Cette réflexion commune est susceptible d’apporter des pistes pour des réformes du système de gestion de la bonne gouvernance au Gabon », a indiqué Pr. Marcelle Ibinga Itsitsa. Dans le même ordre d’idées, le Pr. Ruffin Didzambou, Directeur général de recherches en sciences de l’organisation a appelé l’assistance à intégrer un aspect historique à la question évoquée.

« Il est important d’avoir un regard historique sur les questions de corruption pour savoir ce qui a déjà été fait en matière de lutte contre la corruption et de promotion de bonne gouvernance. C’est du moins ce que préconisent les conférenciers pour que la sensibilisation s’effectue dans un contexte assainie des préjugés », a-t-il précisé. Présent en qualité de membre du gouvernement en charge du domaine visé, le Dr. Francis Nkea Ndzigue a loué l’apport des acteurs de l’enseignement supérieur dans la lutte contre la corruption. 

« Évoquer les questions de gouvernance dans le cadre académique constitue une avancée considérable dans la prise en compte des suggestions qui introduisent  les notions de bonne gouvernance dans les programmes éducatifs », a déclaré le Dr. Francis Nkea Ndzigue, ministre de la promotion de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption. Non sans manquer de rappeler que « s’interroger sur la bonne gouvernance c’est examiner les contours d’un apport favorable au développement du pays ».

Il convient de préciser que cette initiative rentre en droite ligne avec la deuxième phase de la campagne de sensibilisation des agents publics sur les mécanismes de lutte contre la corruption que le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance. Ainsi donc après les autorités municipales, le Dr. Francis Nkea Ndzigue a tenu à s’enquérir de la conception scientifique de cette notion qui concerne toutes les couches de la société gabonaise. Le but étant de participer de manière active à l’atteinte des objectifs du Plan d’accélération de la transformation (PAT) prôné par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop