Gabon/France: Maganga et Nkoghe Bekale à bord du Porte-Hélicoptères Amphibie «Mistral»

Photo officielle lors de la visite du Porte-Hélicoptères Amphibie «Mistral» © GMT

Ce lundi 18 février, une délégation gabonaise conduite par le Vice-président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou a effectué une visite à bord du Porte-Hélicoptères Amphibie (PHA) « Mistral ». Une visite qui s’inscrit non seulement  dans le cadre des relations de coopération entre la France et le Gabon mais aussi de la collaboration dans la lutte contre la piraterie dans le Golfe de Guinée.

C’est à l’invitation de l’Ambassadeur, Haut représentant de la République française au Gabon Philippe Autié et du Commandant le Task Group 451.04 et le Porte-Hélicoptères Amphibie (PHA) « Mistral » le capitaine de vaisseau Vincent Sébastien que les autorités gabonaises sont allés à bord du PHA Mistral pour une démonstration en mer.

Cette délégation conduite par le Vice-président Pierre Claver Maganga Moussavou, était composée du premier ministre Julien Nkoghe Bekale, du ministre de la Défense nationale Rose Christiane Ossouka Raponda, du ministre des Affaires étrangères Abdu Razzaq Guy Kambogo, du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur Patricia Taye ép Zodi et plusieurs officiers de la Marine nationale.

Occasion pour les officiels de visiter ce navire issu de la flotte de la Marine Nationale française qui il faut le rappeler, dispose de trois Porte-Hélicoptères Amphibies, qui représentent le deuxième type de navire le plus important dans la flotte française après le porte-avions Charles de Gaulle.

Ainsi, durant cette visite qui s’est voulue conviviale, les autorités gabonaises ont pu découvrir le pont d’envol qui peut accueillir simultanément 6 hélicoptères sur 6 spots, un hôpital embarqué aux normes les plus modernes dont la capacité correspond à celle d’une ville de 10 000 habitants. Il faut également indiquer que le navire est équipé d’un bâtiment amphibie qui dispose de 4 chalands de transport de matériel, 2 engins de débarquement amphibie rapides, un hangar véhicules de 2560 m2 sur deux ponts desservis par une rampe intérieure.

Durant cette visite qui a suscité l’enthousiasme, le Vice-président a salué cette invitation qui « témoigne de l’excellence des relations de coopération  entre le Gabon et la France ». Il a souligné l’importance de « la contribution de la France dans les efforts de sécurisation du Golfe de Guinée en proie à toutes sortes de trafics des bandes armées ».

En effet, cette escale de cinq jours au Gabon se déroule dans le cadre de la mission Corymbe. Initiée en 1990, elle a pour objectif de renforcer la sécurité maritime dans la zone du golfe de Guinée, en réponse aux demandes des pays de la zone. Elle permet par ailleurs la mise en place d’exercices de coopération militaire avec les pays de la zone et l’entraînement des forces françaises au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

Laissez votre commentaire